Musée virtuel Sacem : près de 10 000 archives musicales à consulter librement

Musée virtuel Sacem : près de 10 000 archives musicales à consulter librement
Partition du Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg, 1959.

Pour protéger les artistes du domaine musical, la Sacem (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de musique) a été fondée en 1851. De Serge Gainsbourg à Django Reinhardt, toutes les personnes qui ont créé une oeuvre audible l'ont déposée ici.

Pendant le confinement, il y a bien des endroits qui ne désemplissaient pas : les musées virtuels. Bouffées d'air en pleine pandémie au cours de laquelle la culture était étouffée, ces versions numériques sont devenues plus que jamais tendance. Tout le monde s'y est mis, même la Sacem ! Avec près de 10 000 archives consultables en ligne, ce site aéré et ludique n'a pas de quoi rougir face à des monuments comme le Louvre et autres. Les curieux se perdront avec délice dans cette caverne d'Ali Baba administrative et juridique.

Les nostalgiques auront le coeur serré en découvrant les photos d'identité de leurs stars favorits : Cookie Dingler tout sourire, Sylvie Vartan avec une mine boudeuse, Eddie Mitchell presque étonné d'être pris en photo, Daniel Balavoine et sa chevelure qui occupe tout le cadre, Sheila, Marc Lavoine, Jacques Higelin, Maxime Le Forestier, Francis Lai... Des partitions (Avec le temps de Léo Ferré ou Foule Sentimentale d'Alain Souchon) sont disponibles, tout comme les textes (paroles de Moi Lolita écrites pour Alizée).

Des documents mais aussi des expositions complètes

Les courriers de Barbara et Nino Ferrer à la Sacem, l'examen d'entrée d'Henri Salvador, le bulletin de déclaration des Lacs du Connemara par Pierre Delanoë et Michel Sardou, une coupure de presse sur l'amitié entre Jean Cocteau et Edith Piaf, la feuille de timbre de la musique de la série "Bonne nuit les petits"... Tous les genres de musique y sont représentés de Pierre Boulez et Camille Saint-Saëns à Michel Legrand, en passant par des comptines (Il était un petit navire, À la claire fontaine).

En parallèle, le site propose des expositions par thème comme un hommage à Joe Dassin ou un focus sur le disco français mais aussi des chroniques, dont un long entretien avec Serge Gainsbourg en 1984 et un autre avec Maurane en 2009. D'autres noms célèbres mais pas forcément connus pour leur talent de chanteur ou de compositeur (Jacques Tati, René Goscinny, Bourvil, Jean-Paul Sartre, Line Renaud, Antoine de Saint-Exupéry, Annie Fratellini) rappelleront de bons souvenirs aux visiteurs.

Site du musée : https://musee.sacem.fr/index.php

Retrouvez vos artistes préférés de la chanson française sur Deezer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.