Le Festival de Cannes à la maison avec OCS, France Télévisions , Canal+ et ARTE

Le Festival de Cannes à la maison avec OCS, France Télévisions , Canal+ et ARTE
Adèle Haenel et Noémie Merlant dans "Portrait de la Jeune Fille feu" (2019) de Céline Sciamma.

L'absence du festival de Cannes pèse aux professionnels du cinéma comme aux cinéphiles et laisse derrière elle une Croisette tristement vide. Pour réchauffer les coeurs des déçus, OSC, France Télévisions et Canal+ lancent des programmations spéciales.

Pierre Lescure et Thierry Frémeaux se sont battus pour tenter de maintenir cette édition qui s'annonçait, pour ne pas changer, exceptionnelle. La pandémie due au coronavirus aura eu raison du plus prestigieux événement du 7e Art. À défaut de pouvoir suivre les montées des marches émerveillantes et d'entendre son générique mythique composé par Camille Saint-Saëns, les chaînes font venir Cannes directement dans les salons des curieux. Pour voir ces films, pas besoin de smoking ou de robe de gala. Depuis le 12 mai, OCS diffuse ses claques et coups de coeur qui ont bouleversé la compétition cannoise dont plusieurs Palmes d'Or ("Entre les murs" de Laurent Cantet ou encore "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche) et des films qui ont marqué la compétition ("Inside Llewyn Davis" des frères Coen, "Under the silver lake" de David Robert Mitchell ou "Mon Roi" de Maiwenn). Côté Canal+, chaîne partenaire du festival, la sélection 2019 est à l'honneur.

Comme si on y était...

La chaîne cryptée propose le magnétique "Sybil" de Justine Triet, depuis mardi 12 mai, qui sera bientôt rejoint par le saisissant "Portrait de la Jeune Fille en feu" de Céline Sciamma, dès mardi 19 mai. Mercredi 20 mai et jusqu'à 8h du matin, une soirée spéciale animée par Laurent Weill présentera six oeuvres à la suite dont "Parasite" de Bong Joon-ho et "Douleur et Gloire" de Pedro Almodovar. Pour France Télévisions, Cannes débute vendredi 15 mai avec la diffusion de 21 films "des trente dernières 'Quinzaine des réalisateurs'" pendant trois mois : "Ma vie de courgette" de Claude Barras, "La Promesse" des frères Dardenne, "Dans Paris" de Christophe Honoré ou encore "Pieds nus sur les limaces" de Fabienne Berthaud. Même son de cloche pour Arte avec une programmation pointilleuse promettant Cannes "Chez Vous" : "Faute d'amour" d'Andreï Zviaguintsev, "The Square" de Ruben Östlund, "L'homme qui en savait trop" d'Alfred Hitchcock, "Happy End" de Michael Haneke, "Paterson" de Jim Jarmusch, "Jeune femme" de Léonor Serraille et tant d'autres. Cuvée royale à domicile et sans avoir le besoin de vêtir un smoking ou une robe de soirée !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.