L'impressionnisme : 5 peintres qui ont marqué ce courant artistique

Chargement en cours
Vincent Van Gogh se prend d'intérêt pour l'impressionnisme et le postimpressionnisme mais est également connu pour ses travaux reliés à l'expressionnisme ou au pointillisme.  Exposition "Van Gogh: the Immersive Experience" à Bruxelles, le 10 octobre 2018.
Vincent Van Gogh se prend d'intérêt pour l'impressionnisme et le postimpressionnisme mais est également connu pour ses travaux reliés à l'expressionnisme ou au pointillisme. Exposition "Van Gogh: the Immersive ...
1/2
© Sipa, Chine Nouvelle

Délaissant les ateliers pour le plein air, un groupe de jeunes artistes s'est formé en opposition aux académistes et à leurs méthodes classiques. Ils saisissent des moments éphémères grâce à des traits de pinceaux rapides aux couleurs éclatantes et rendent compte des variations du temps comme des changements de luminosité. Lors de leur première exposition collective en 1874, un critique d'art les surnomme "les impressionnistes". Cinq de ces talents à connaître !

Claude Monet (1840 - 1926)

Tenu pour chef de file du clan, le peintre des "Nymphéas" mais aussi du tableau "Les Coquelicots" est un inconventionnel qui quitta rapidement les Beaux-Arts, faute d'être en accord avec leurs principes de représentation. Claude Monet se détache des conventions, élimine le noir de sa palette pour sublimer les teintes vives. Passionné par le monde moderne et les paysages naturels, il va jusqu'à dessiner plusieurs fois le même endroit, sous différentes lumières et au cours de diverses saisons. Sa sublime maison rose aux volets verts de Giverny s'est ouverte au tourisme. La ville accueille également le Musée des impressionnismes en son hommage. C'est grâce à cet instigateur que le surnom des "impressionnistes" est donné au groupe. Louis leroy, critique d'art au quotidien Le Charivari, intitule son article du 25 avril 1874 "L'expression des impressionnistes", une référence caustique à l'oeuvre "Impression, soleil levant" (1872) de Claude Monet : "Je me disais aussi, puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l'impression là-dedans..."

Paul Cézanne (1839 - 1906)

Élève assidu de Camille Pissarro, ce "père de l'art moderne" se situe à cheval entre l'impressionnisme et le post-impressionnisme mais n'en reste pas moins un des membres fondateurs historiques du premier. Celui à qui l'on doit "Les Baigneuses" ou les nombreuses représentations de la "Montagne Sainte-Victoire" est un ami d'enfance d'Émile Zola qui, bien que indécis vis-à-vis de cette vague artistique, les défend de manière "virulente" comme le relate le site Larousse : "Comparant le Salon à un 'immense ragoût artistique qui nous est servi tous les ans', Zola s'enflamme dans les colonnes du quotidien l'Événement : qu'il s'agisse de Manet ou des autres, il exige 'que les artistes qui seront à coup sûr les maîtres de demain ne soient pas les persécutés d'aujourd'hui' (l'Événement, 27-30 avril 1866)". Après une troisième exposition en 1877, à nouveau mal accueillie par le public et violemment éreintée par la critique, il se décide à prendre ses distances avec le mouvement.

Pierre-Auguste Renoir (1841 - 1919)

Présent depuis la création, Pierre-Auguste Renoir, dit Auguste Renoir, est la personnalité touche-à-tout de l'équipe : autant dessinateur que sculpteur et graveur, tantôt intéressé par les paysages et les portraits puis par les nus et les natures mortes. Au cours de ses six décennies de carrière prolifique, cet admirateur des formes et des couleurs aura réalisé plus de 4000 tableaux dont les célèbres "Bal du Moulin de la Galette", "Fillette à l'arrosoir" ou encore "Le déjeuner des canotiers".

Edgar Degas (1834 - 1917)

À la recherche constante d'un mouvement à transfigurer sur sa toile, Edgar Degas se questionne sur la peinture, pris entre deux maîtres : le romantique Dominique Ingres et l'adepte du classicisme Eugène Delacroix. Avec l'idée première que l'art représente la vie, il se rallie aux impressionnistes dès l'émergence du mouvement, dont il est l'un des plus illustres représentants ("La classe de danse", "Les chevaux de course"...).

Vincent van Gogh (1853 - 1890)

Génie incompris, le Néerlandais dédie, dès ses 27 ans, son existence entière à la réalisation frénétique de peintures : des paysages solaires, des nuits étincelantes, des portraits aux coups de pinceau troublés à l'image de son âme. De Anvers à Arles, de Saint-Rémy-de-Provence à Paris, jusqu'à Auvers-sur-Oise (où il peint 70 tableaux en 71 jours), l'homme à l'oreille coupée représente les visages qu'il croise et les terres qui l'accueillent. Ami de nombreux confrères et toujours en quête d'expérimentations, il se prend d'intérêt pour l'impressionnisme et le postimpressionnisme, mais est également connu pour ses travaux reliés à l'expressionnisme ou au pointillisme. Parmi ses 2000 oeuvres, le rouquin torturé a créé "La Nuit étoilée", "Tournesols" et "La Chambre de Van Gogh à Arles".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.