L'École des fans : retour sur l'histoire de l'émission culte de Jacques Martin

Chargement en cours
Les enfants se succédaient sur les estrades du Théâtre de l'Empire à Paris, puis celles du Théâtre André-Malraux à Rueil-Malmaison.  Michel Torr et Jacques Martin sur le plateau de L'École des fans, en novembre 1997.
Les enfants se succédaient sur les estrades du Théâtre de l'Empire à Paris, puis celles du Théâtre André-Malraux à Rueil-Malmaison. Michel Torr et Jacques Martin sur le plateau de L'École des fans, en novembre 1997.
1/2
© Sipa, ANDANSON

La recette de L'École des fans rassemble de l'émotion, du rire et de la musique. Créée en 1977 par Jacques Martin, elle fait la réputation de ce dernier. Retour sur l'émission qui a marqué vingt ans de carrière ponctuée d'émotion et de fous rires.

De 1977 à 1998 (avec une pause de deux ans entre 1978 et 1980), Jacques Martin présentait l'émission culte L'École des fans. On y voyait chaque dimanche des graines de stars chanter pour un artiste de renom. Sur les planches d'un grand théâtre et dans le cadre des émissions Bon dimanche, puis Dimanche Martin, des enfants, souvent maladroits et innocents permettent des séquences entre le comique et l'émotion.

Si l'émission a connu d'autres présentateurs (Jean-Claude Brialy, Patrick Sébastien, Philippe Risoli et Willy Rovelli), c'est bien celui qui a fait chanter les enfants devant leurs parents émerveillés pendant plus de vingt ans qui reste la star de ce show : Jacques Martin. Disparu en 2007 à 74 ans, il a marqué l'histoire de la télévision avec L'École des fans.

Une innocence émouvante

On voit encore les parents qui étaient prêts à sortir le caméscope pour immortaliser le passage de leur enfant. Avant de passer à l'interprétation de l'artiste présent le dimanche en question, l'animateur s'intéressait à ses stars en herbe. Poussés par des "c'est formidable ça", des questions sur la vie et des "ils font quoi tes parents ?", les enfants y allaient de leur petit minois et de leur douce voix, comme Vanessa Paradis en 1981 avec sa prestation gravée dans l'histoire du programme.

"Les enfants sont formidables" et imprévisibles

La grande phrase d'accroche de Jacques Martin était : "Les enfants sont formidables". Ce proverbe qu'il a fait sien correspond idéalement à l'émission. Des enfants se retrouvent sur les estrades de l'école de chant la plus mignonne de France. Leurs anecdotes peuvent être hilarantes, comme celle de Tristan le politologue en herbe qui "préfère encore Chirac à Balladur" ou Johann le "bosqueur". Ce dernier disait faire de la boxe, avant que son frère, invité à monter sur scène, ne le frappe. L'École des fans, ce sont des imprévus qui s'enchaînent pour le plus grand plaisir du public. L'intransigeant Christian de quatre ans demande à Jacques Martin d'arrêter de lui postillonner dessus, pour avouer après n'aimer ni le physique ni la musique de Nana Mouskouri (hilare dans le public).

Un costume taillé pour Jacques Martin

Si d'autres (grands) noms de la télévision ont tenté de marcher sur les traces de Jacques Martin, aucun n'a véritablement marqué l'émission de chant. Quand Jacques Martin fait un AVC en 1998, c'est son ami et acteur Jean-Claude Brialy qui reprend les commandes. L'émission ne sera pas reconduite la saison d'après. En 2002, le festif Patrick Sébastien qui connaît les représentations artistiques lance trois soirées exceptionnelles de La grande école des fans. Gulli tente de relancer la machine sept ans après avec Philippe Risoli et Willy Rovelli, sans succès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.