Harleen : un sublime comic book centré sur les sombres origines de Harley Quinn

Harleen : un sublime comic book centré sur les sombres origines de Harley Quinn
Visuel de "Harleen" de Stjepan Šejić, aux éditions Urban Comics.

Avant de devenir une délirante psychopathe, Harleen Quinzel était psychologue à l'Asile d'Arkham. Son tout premier boulot, ses premiers pas dans le monde de la folie où elle croise la route du... Joker. DC Comics sort une bande dessinée trash sur les origines de l'antihéroïne.

Détentrice du DC Black Label, donné aux oeuvres les plus sombres éditées par Urban Comics, "Harleen" conte l'histoire tragique de cette jeune femme qui sombre, par fanatisme, aux côtés du cruel Clown Prince du Crime. "Après des études mouvementées qui ont entamé sa confiance en elle, la jeune psychologue Harleen Quinzel pense enfin avoir décroché le poste de ses rêves en étant embauchée à l'Asile d'Arkham afin d'apporter son soutien et son expertise aux plus grands criminels de Gotham. Mais il est un être au sein de cet asile qui va à la fois faire chavirer son esprit et son coeur : le Joker ! Petit à petit, Harleen va se laisser séduire puis sombrer dans un abîme de folie y laissant à tout jamais son innocence et ses illusions perdues", explique la quatrième de couverture. Si le résumé, totalement dans la suite logique des mythes répandus précédemment par les comics, ne surprend aucun lecteur, le roman graphique expose pourtant l'histoire de Harley Quinn comme jamais auparavant.

Dans la tête troublée d'Harley

Stjepan Šejić joue avec les obsessions macabres du couple de super-vilains et montre, sans tabou, l'érotisme ambiant qui règne dans cette relation aussi toxique que douteuse. Le personnage, incarné dans "Suicide Squad" et "Birds of Prey" par Margot Robbie, ne laisse place à aucune demi-mesure, dans les meurtres comme dans sa vision de l'amour. "'Mon histoire, c'est celle où la fille danse avec le diable tandis qu'il la guide sur la route de l'enfer'... Dès les premières cases où il prend d'emblée le parti d'adopter le point de vue de son personnage titre, Harleen donne le ton et s'impose comme une tragédie au dénouement aussi inéluctable que violent. Amateurs de bluettes revigorantes, passez votre chemin : Harleen est une virée sombre et désespérée dans les méandres de l'âme humaine, de celles qui ne laissent personne indemne", commente Le Point Pop qui met en avant les nombreuses références à "Cinquante Nuances de Grey".

"Harleen" de Stjepan Šejić, aux éditions Urban Comics. Disponible depuis le 12 juin 2020. 224 pages. 19€.

Retrouvez la maison d'édition Urban Comics et ses bandes dessinées sur Izneo d'Orange.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.