Feux d'artifice, bal des pompiers... D'où viennent les coutumes du 14 juillet ?

Chargement en cours
 Le feu d'artifice sur le Champ-de-Mars à l'occasion de la Fête Nationale à Paris, le 14 juillet 2019.
Le feu d'artifice sur le Champ-de-Mars à l'occasion de la Fête Nationale à Paris, le 14 juillet 2019.
1/2
© BestImage, Gorassini-Perusseau-Ramsamy

Feux d'artifice, parades militaires ou encore bals des pompiers... Mais d'où viennent-ils ? À l'approche de la Fête nationale française instituée à la promulgation de la Loi Raspail le 6 juillet 1880, découvrez les origines et les raisons des traditions qui rythment ce jour férié.

Le 14 juillet 2020 tombe un mardi, un jour férié occupé par bon nombre de Français pour souffler, sûrement, et admirer les nombreux événements qui font vibrer l'Hexagone. Musique, convivialité, fêtes de rue, feux d'artifice professionnels ou parfois artisanaux, parades : autant d'activités qui rendent ce jour unique. Si l'on se méprend souvent à dire que cela correspond à la célébration de la prise du fort de la Bastille le même jour en l'an 1789, les Français célèbrent en réalité 14 juillet 1790, soit la fête de la Fédération. Le roi Louis XVI y prêta serment devant les députés tricolores sur le Champ-de-Mars parisien.

De l'origine des feux d'artifice

Invention d'origine chinoise qui remonterait aux alentours du XIe siècle, le premier feu d'artifice français aurait été tiré soit pour le baptême de Louis XIII en 1606, soit sur la Place des Vosges à Paris pour célébrer l'union d'Anne d'Autriche avec le même Louis XIII en 1615. Si aujourd'hui, on assimile ces bijoux de feu explosant dans le ciel à la fête et la réunion populaire, les feux d'artifice sont originellement réservés à la bourgeoisie française et à l'élite invitée aux nombreuses et fastueuses réceptions au Château de Versailles, entre autres. Ces spectacles pyrotechniques sont en fait un symbole de la monarchie. C'est d'ailleurs près d'un siècle après la fin de la monarchie absolue que reprennent ces coûteux divertissements pour les yeux de toutes et tous. La IIIe République réinstaure ceux-ci dans l'Histoire de France.

De l'origine du bal des pompiers

Malgré l'importance historique des sapeurs-pompiers en France, même avant la date du 14 juillet 1789, le ministère des Armées situe l'origine du bal des pompiers bien plus tard dans l'Histoire de France. Cette coutume populaire et festive prendrait racine grâce à une anecdote rigolote ayant eu lieu au XXe siècle (et toujours en lien avec les fêtes du 14 juillet). Un régiment de sapeurs-pompiers, toujours en formation en remontant Montmartre, aurait commencé à être suivi par de simples passants. La bonne ambiance prenant le pas, un pompier demanda à son supérieur hiérarchique, une fois arrivé à la caserne, d'ouvrir les portes de leur caserne à tous ces gens-là. Succès immédiat, cette coutume en devenir s'étend aux casernes alentours pour devenir avec le temps un élément à part entière des fêtes du 14 juillet. Découvrez-y des démonstrations de force et d'extinction de feu. Désormais, l'aspect éducatif est encore là mais la fête bat plus fort autour des buvettes, de la musique et des nombreux curieux qui viennent danser.

De l'origine du défilé militaire

C'est durant la IIIe République qu'est institué le défilé militaire du 14 juillet. La France veut montrer qu'elle a reconstitué son armée dix ans après avoir essuyé la défaite contre l'armée de Prusse en 1870. Le principe de la parade militaire est simple : faire défiler les hommes en armes, l'armée de la nation, fière et prête à riposter si le besoin se présente. Le défilé militaire consiste, au-delà de la revue de troupes, à présenter ses forces armées, ses innovations technologiques, mais aussi la gérance de celle-ci par le Président, chef des Armées. Dans le défilé du 14 juillet se note également la nostalgie d'une France puissante et respectée. Après la Première Guerre mondiale, le défilé du 14 juillet devient l'hommage de la Nation à ceux qui sont morts pour elle. Chaque année en France, une légion, une unité, un corps ou un pays est mis à l'honneur. Pour cette édition 2020, des "soldats" d'un nouveau genre seront à l'honneur : tous ceux qui ont continué à faire vivre le pays lors de la crise sanitaire et le confinement dû au Covid-19.

Bonne fête nationale à toutes et tous !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.