Festival d'Avignon chamboulé : les artistes et leurs alternatives ont du génie

Festival d'Avignon chamboulé : les artistes et leurs alternatives ont du génie
Illustration de la ville d'Avignon pendant la période du Festival OFF, le 27 juillet 2018.

Les rues et les scènes d'Avignon sont historiquement vides en cette période estivale. Le grand festival d'arts vivants n'a pas lieu cette année mais les comédiens, metteurs en scène et techniciens ne chôment pas. Nombreuses sont les alternatives qui offrent une vitrine de leur travail !

Plus d'animations, de déambulations et de pièces jouées sur place mais Avignon entretient la flamme avec des lectures organisées dans le cloître du Palais des Papes. Jusqu'au 23 juillet, une cinquantaine de comédiens se prête au jeu pour le bonheur des habitants et de quelques touristes rebelles. L'initiative "Scènes d'Avignon" résulte de l'alliance des théâtres de la ville, comme l'explique Serge Barbuscia à Europe 1 : "On a imaginé ce projet dans le lieu d'origine, là où le théâtre est né. On s'est dit qu'il fallait retourner dans cet endroit pour au moins faire entendre des textes, faire parler des acteurs, pour retrouver le théâtre, le murmure du théâtre." Dans certaines rues, une poignée de troupes et d'artistes résistants ont tout de même décidé de proposer des représentations.

Avignon ONline, Un rêve d'Avignon, le Théâtre 14 ...

Depuis début juillet, le site Avignon ONline présente une trentaine de captations de spectacles et promeut une multitude de compagnies qui étaient initialement programmées pour cette édition. Arte, France Culture, La Compagnie des Indes et France Télévisions s'associent pour diffuser des rencontres, des pièces, des master class. "Un rêve d'Avignon" cumule pas moins de 65 programmes au milieu desquels se retrouvent Olivier Py, Isabelle Huppert, Ivo van Hove, Thomas Jolly, Isabelle Adjani, Pascal Rambert ou encore une rediffusion où brille la défunte Jeanne Moreau. À Paris, le Théâtre 14 a apporté sa solution en optant pour la création d'un festival OFF, avec accès à tarif libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.