Devenir famille d'accueil pour chiens et chats : suivez le guide !

Chargement en cours
L'initiative des familles d'accueil, ou FA, offre la possibilité d'une plus grande prise en charge des abandons par les refuges.
L'initiative des familles d'accueil, ou FA, offre la possibilité d'une plus grande prise en charge des abandons par les refuges.
1/2
© Adobe Stock, Velimir

Attristés par le nombre d'abandons et la surcharge des associations, certains passionnés d'animaux aimeraient aider les refuges. Beaucoup d'entre eux ont mis en place un système, souvent méconnu, pour héberger ces êtres vivants en quête d'amour. Comment devenir famille d'accueil ?

Derrière des barreaux ou depuis des annonces en ligne, des boules de poils fendent le coeur des amoureux des bêtes en un seul regard. Que faire pour participer à leur bien-être ? Chacun a un rôle essentiel à tenir. Il y a l'adoption, les dons, les activités bénévoles, certains organismes mettent en place un parrainage et d'autres proposent d'être famille d'accueil. Cette dernière idée est une proposition des associations de protection pour venir en aide aux pensionnaires qui ne se supportent pas le quotidien dans un chenil, qui ont des besoins alimentaires ou médicaux spécifiques, ou pour qu'un animal âgé puisse mener une fin d'existence tranquille. La mission de ces nouveaux maîtres est de chérir ce membre à pattes en veillant à lui redonner confiance en l'Homme. L'accueil est majoritairement temporaire mais il peut être définitif dans certains rares cas : l'hôte craque pour la pupille recueillie ou la particularité de la "famille d'accueil définitive" de la SPA. L'initiative des familles d'accueil, ou FA, offre la possibilité d'une plus grande prise en charge des abandons par les refuges.

S'engager envers un animal

Chaque association a ses exigences et formalités pour élire ses familles d'accueil. Comme pour toute adoption, l'acte bénévole doit être mûrement réfléchi. Ces animaux au lourd passif cherchent la bienveillance et la tendresse. S'occuper d'eux nécessitent de la disponibilité. Certains peuvent montrer des troubles du comportement (malpropreté, agressivité...), annoncés en amont par l'équipe du refuge, et face auxquels il ne faudra pas perdre patience. Pour s'assurer des bonnes conditions dans lesquelles vivra le petit protégé, un questionnaire doit être dûment rempli : le logement (appartement, maison de ville, maison avec jardin...), sa taille (F1, F2, F3...), le nombre d'habitants sous le même toit, l'âge d'éventuels enfants, les allergies et autres animaux à déclarer, le temps de présence quotidien au domicile etc. Les associations prennent en charge tous les frais vétérinaires mais, selon les cas, l'alimentation est à fournir par la famille d'accueil.

Des gardes temporaires chez 30 Millions d'Amis

Pour désengorger ses chenils bondés, 30 Millions d'Amis propose des gardes temporaires en attendant que l'animal soit adoptable. Anne Puggioni, responsable du refuge de la Tuilerie (77), témoigne sur le site : "Idéalement, mieux vaut habiter près du refuge car cela facilitera les échanges et les visites. Que vous soyez en appartement ou en maison n'a pas d'importance tant que vous pouvez promener le chien régulièrement. Célibataires, couples ou familles nombreuses ? Peu importe, tous les styles de foyer sont recherchés ! L'essentiel, c'est que vous ayez assez de temps à consacrer à l'animal que vous gardez". Il n'y a pas que des chiens, chats, lapins et autres NAC à accueillir ! L'association recherche des espaces pour "près de 250 équidés à placer, partout en France : 27 chevaux de trait, 72 poneys, 6 ânes, 6 mules et 138 chevaux de selle".

Gamelles Sans Frontière ne fonctionne que grâce aux familles d'accueil

Pas de structure pour les Gamelles Sans Frontière qui oeuvrent pour "nourrir et soigner nos amis, quelle que soit leur provenance". "Les familles d'accueil, nous ne fonctionnons que comme ça. Tous nos animaux sont placés avant de partir à l'adoption. Les FA prennent en charge la nourriture et la litière pour les chats. L'association prend à sa charge tous les frais vétérinaires et distribue tant que possible les dons récoltés durant les collectes (croquettes, boites, jouets...)", nous confie Josée, la présidente. Pour chaque espèce, un questionnaire adéquat est disponible et à remplir sur le site. "La famille d'accueil permet à l'association de placer des animaux se retrouvant à la rue, en fourrière ou dans d'autres situations critiques. Elle rend possible tous les sauvetages réalisés", mentionne l'équipe sur son site.

Le cas des "Familles d'Accueil Définitives" de la SPA

Depuis mai 2014, il existe à la Société Protectrice des Animaux (SPA) "un dispositif de placement définitif dédié aux animaux en échec d'adoption, c'est-à-dire pour ceux qui résident depuis plus de deux ans dans les refuges, ceux qui ont plus de douze ans et ceux souffrant de pathologies particulières". L'association, qui reste propriétaire de l'animal et prend en charge ses frais vétérinaires et son alimentation, témoigne de ses impressionnants résultats en quatre ans : "868 chiens et chats ont ainsi pu profiter d'une vie paisible, entourés par des familles aimantes et attentives. Sur la seule année 2018, ce sont 134 chiens et 63 chats qui ont rejoint une Famille d'Accueil". Pourquoi ne pas ouvrir ses portes à un animal dans le besoin ?

Site de 30 Millions d'Amis : https://www.30millionsdamis.fr/

Site de Gamelles Sans Frontière : gamelles-sans-frontiere.org/

Site de la SPA : https://www.la-spa.fr/

Vos réactions doivent respecter nos CGU.