D'où vient la fête des grands-mères ?

Chargement en cours
Instaurée pour rendre hommage aux mamies, la fête puise ses racines dans ... un projet commercial.
Instaurée pour rendre hommage aux mamies, la fête puise ses racines dans ... un projet commercial.
1/2
© BestImage, PeopleImages

Le premier dimanche du mois de mars fait honneur, chaque année, aux mamies françaises. Célébrée dans beaucoup de familles, la fête de nos aïeules est pourtant un événement récent aux origines intéressées.

Ancrée dans les moeurs, la fête des grands-mères se célèbre après la Saint-Valentin et avant la Journée Internationale des femmes. Cet événement populaire n'était pas initialement prévu au calendrier grégorien. Si une légende lie sa conception à une demande de l'empereur Napoléon, son origine provient d'une tout autre histoire. Instaurée pour rendre hommage aux mamies, la fête puise ses racines dans ... un projet commercial.

Le café Grand'Mère, appartenant maintenant à la société Jacobs Douwe Egberts, en est l'instigateur. En 1987, pour les vingt ans de ses produits, la marque d'agroalimentaire affirme une volonté de faire le buzz. Pour promouvoir sa marchandise, le publicitaire et fondateur René Monnier décide de lancer les festivités. L'engouement s'étend des magasins aux écoles, qui mettent en place des activités spéciales, jusqu'à gagner toutes les familles. Jusqu'en 1999, l'orthographe du café est utilisée : "Fête des Grand'Mères".

De la fête commerciale à l'initiative populaire

Depuis 32 ans, cette date est synonyme de coups de fil, de mots doux et petits présents envoyés à nos aïeules. Plus qu'un bouquet de fleurs adressé à sa mamie, ce moment est devenu l'occasion d'une réunion entre plusieurs générations pour consolider le lien familial. Outre le témoignage d'affection et d'attachement, il permet de valoriser le rôle des personnes âgées dans la société.

L'association à but non lucratif "Fête des grand-mères", se charge d'organiser les manifestations et la communication de cette journée, où la marque de boissons caféinées trouve toujours place, depuis l'édition de 2002. L'année 2010 est celle du lancement du programme "I love ma grand mère" qui organise la première "Mamif'estation", ou "Mamif'", en mars 2011 à Paris. La déambulation permet de montrer tout son amour à ses prédécesseurs. De nombreux seniors sont de la partie.

Inscrite dans plusieurs calendriers

Bien que officiellement présente sur les calendriers de nos jours, la célébration reste officieuse. Contrairement à la fête des mères ou celle des pères, la date n'est aucunement fixée par le code de l'action sociale et des familles. Ce qui n'empêche, en rien, les réjouissances et la multiplication des preuves d'amour ! Particulièrement appréciée dans l'Hexagone, peut-être plus que dans les autres pays comme la Bulgarie, elle n'est toutefois pas une exclusivité française.

Le premier pays à avoir dédié un jour aux mamies est la Pologne qui l'inaugure dès 1964. Chaque année, le 21 janvier y est le "jour des grands-mères" tandis que les grands-pères se fêtent le lendemain. Sur d'autres territoires, il n'y a pas de jaloux entre les papys et leur femme ! La "fête des grands-parents", combo des deux précédentes, est instituée aux États-Unis (premier dimanche de septembre depuis 1978), au Canada (premier dimanche de septembre depuis 1995), en Italie (le 2 octobre depuis 2005) ou même encore à Taïwan (chaque dernier dimanche d'août depuis 2010). Au fil des ans, l'adoration des mamies gagne du galon à travers le monde et c'est mérité !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.