D'où nos noms de famille tirent-ils leurs origines ?

Chargement en cours
De nos jours, un nom de famille demeure d'une génération à l'autre.
De nos jours, un nom de famille demeure d'une génération à l'autre.
1/2
© Adobe Stock, Mediteraneo

Si de plus en plus de Français se lancent dans la réalisation de leur arbre généalogique, dans le but de connaître leurs origines, la provenance de leur nom de famille, elle, reste inconnue. Mais d'où viennent-ils ?

"Au début du Moyen-Âge, les noms de famille n'existaient pas. Ou plus exactement, ces noms changeaient à chaque génération, un individu portant le nom de son père (Johnson = fils de John). Mais lorsque la population commence à augmenter, la présence d'une dizaine d'homonymes dans chaque village devient ingérable", peut-on apprendre dans Ça m'Intéresse Histoire en 2019. Dès lors, l'État s'interroge, "comment collecter les impôts, établir le cadastre des terres ou traquer un malfaiteur", lorsque la population porte pour la plupart les mêmes noms de famille ?

Un patronyme de génération en génération

Ainsi, entre le XIe et le XIVe siècle, l'Europe opte pour une solution, "attribuer à chacun un nom de famille qui va demeurer d'une génération à l'autre". En conséquence, les noms de famille sont principalement fondés sur quatre origines : "Le prénom du père, bien sûr : Martin Johnson... La profession de l'intéressé : Lefebvre (c'est-à-dire forgeron), en anglais Smith, en allemand Schmidt... Cordonnier, (Schumacher en allemand), Larcher (Bowman en anglais)... Un signe particulier physique (Lebrun, Brown, Braun...) ou moral (Malandrin, qui veut dire 'voleur' en vieux français). Et enfin le lieu d'habitation (Dutertre, Hill, Berg...) ou la provenance de l'individu (Lebreton pour un Breton migrant dans le royaume de France, Lallemand, Langlais, Picard...)"

Par la suite, les administrations françaises figent ces patronymes dans le temps : "Au XIVe siècle en France, une ordonnance royale interdit même de changer de nom de sans autorisation."

Les noms de famille les plus portés en France

Peu sont ceux qui n'ont jamais croisé le chemin de quelqu'un avec le même nom de famille, sans pour autant faire partie de la même famille. Un fait qui s'explique de part les éclaircissements indiqués ci-dessus. Martin, Bernard, Dupont... Quels sont les patronymes les plus répandues en France ? Geneanet.net, une équipe passionnée par la généalogie, les a recensés grâce notamment à ses plus de quatre millions de membres. En première position se trouve Martin (4 158 286), suivi de Bernard (2 321 902), Roux (2 110 042), Thomas (2 001 042), Petit (1 862 687). Et contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, Dupont se place en 38e position avec seulement 930 163 personnes.

Comme le rapporte Ça m'Intéresse Histoire, Jakub Marian, linguiste tchèque a dressé une carte des noms de famille européens les plus donnés. Pour ce faire, il s'est basé sur "la plupart des informations qui proviennent des données des autorités statistiques, les autres d'articles qui utilisent leurs propres méthodologies, comme par exemple les annuaires téléphoniques."

Le patronyme le plus porté dans le monde ?

D'après les informations de Ça m'Intéresse Histoire, 108 millions de personnes à travers le monde ne nommeraient Wang. Le second nom le plus porté, est Devi, d'origine indienne (71 millions).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.