Centenaire de Michel Audiard : les célébrations vont débuter à Lyon

Centenaire de Michel Audiard : les célébrations vont débuter à Lyon
Michel Audiard pendant le tournage de "Canicule" en 1983.

Né le 15 mai 1920, Michel Audiard aurait eu 100 ans cette année. À cette occasion, plusieurs événements ont été programmés. Avec son fils Jacques et son neveu Stéphane, il a été décidé que le lancement des célébrations aurait lieu en octobre lors du Festival Lumière, à Lyon.

Décédé le 27 juillet 1985, Michel Audiard reste une référence en matière de scénarios et de punchlines. Pour rendre hommage au dialoguiste le plus célèbre du cinéma tricolore, le Festival Lumière, qui aura lieu du 10 au 18 octobre 2020, a restauré de nombreux films sur lesquels il a travaillé : "Maigret et l'affaire Saint-Fiacre" de Jean Delannoy, "Un Taxi pour Tobrouk" de Denys de La Patellière, "Les Tontons flingueurs" de Georges Lautner, "Garde à vue" de Claude Miller ou encore "Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages", dont il était le réalisateur.

Des scénarios regroupés dans un livre

Tous ces films seront diffusés dans des salles lyonnaises durant le festival. Un documentaire contenant des images rares et inédites provenant de Gaumont, "Le Terminus des prétentieux" de Sylvain Perret, sera également proposé le 14 octobre à 14h30, à la Villa Lumière.

Mais ce n'est pas tout : un livre regroupant trois scénarios de Michel Audiard paraîtra le 10 octobre dans la collection de l'Institut Lumière chez Actes Sud. Cet ouvrage concernera trois adaptations de livres de Georges Simenon au cinéma, pour lesquelles Michel Audiard a été coscénariste et dialoguiste : "Le Sang à la tête" de Gilles Grangier, "Maigret tend un piège" de Jean Delannoy et "Le Président" d'Henri Verneuil. "Trois films qui ont pour acteur vedette Jean Gabin, à l'époque où Michel Audiard était son dialoguiste attitré", a précisé le Festival Lumière dans un communiqué.

(Re)découvrez les films de Michel Audiard sur la VOD d'Orange.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.