Belmondo, Godard, Demy... Le photographe Raymond Cauchetier exposé à Paris

Belmondo, Godard, Demy... Le photographe Raymond Cauchetier exposé à Paris
Cliché de Jean-Paul Belmondo pris à Paris sur le plateau de "Une Femme est une Femme" (1961) de Jean-Luc Godard.

Jean-Luc Godard, Agnès Varda, François Truffaut et leurs copains de la Nouvelle Vague ont tous fait appel à lui. Photographe de plateau dès la fin des années 1950, Raymond Cauchetier a immortalisé les plus beaux moments du cinéma français de son époque. Pour la seconde fois, la Galerie de l'Instant (Paris) honore l'artiste d'une exposition, du 3 septembre au 22 novembre 2020.

Armé de son Rolleiflex, le reporter de guerre décide, après la guerre d'Indochine, de changer de décor. À l'été 1959, il se faufile sur un tournage qui n'est pas n'importe lequel. Jean-Luc Godard l'engage. "À bout de souffle" est son tout premier plateau. Les mythiques clichés de Jean Seberg vendant ses exemplaires du New York Herald Tribune, ou flirtant dans tous les recoins de la capitale avec la canaille qu'interprète Jean-Paul Belmondo, ont été capturés par ses soins. Raymond Cauchetier passe ensuite de cinéaste en cinéaste, en étant toujours fidèle au mouvement de spontanéité et réalisme qu'est la Nouvelle Vague. Il est l'homme derrière les instantanés de la sensuelle Anouk Aimée en guêpière pour "Lola" (1961), de Jacques Demy, ou encore de ceux du jeune Jean-Pierre Léaud séduisant Delphine Seyrig dans "Baisers volés" (1968) de François Truffaut.

Raymond Cauchetier sort ses archives du grenier

La directrice de la galerie, Julia Gragnon, raconte le décèlement de ces pépites dans un communiqué : "J'ai eu la chance de découvrir en passant du temps chez Raymond et son épouse Kaoru, les extraordinaires archives des tournages auxquels il participa. Grâce à cette confiance, j'ai eu un accès total pendant des semaines à une autre époque, à travers ces innombrables classeurs si méticuleusement classés. La difficulté fut de se limiter dans le nombre d'images, tant le cadrage, la lumière, les scènes photographiées étaient belles, pures et lumineuses !"

Anna Karina, François Dorléac, Jean-Claude Brialy et même Jeanne Moreau, courant avec ses deux amants dans "Jules et Jim" (1962) sont passés devant son objectif. Né en janvier 1920, l'artiste fête cette année son centenaire avec un bien joli cadeau offert par la Galerie de l'Instant.

"Monsieur Cauchetier" à La Galerie de l'Instant. 46, rue de Poitou (IIIe arrondissement de Paris). Du 3 septembre au 22 novembre 2020. Entrée libre. Site internet : https://www.lagaleriedelinstant.com/

Raymond Cauchetier a travaillé sur "Cléo de 5 à 7" (1962) d'Agnès Varda, à redécouvrir sur la VOD d'Orange.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.