5 traditions insolites des carnavals français

Chargement en cours
Au carnaval de Dunkerque, des harengs sont jetés sur la foule depuis l'Hôtel de Ville.
Au carnaval de Dunkerque, des harengs sont jetés sur la foule depuis l'Hôtel de Ville.
1/2
© DR, Antoine Taveneaux

Si tous les carnavals offrent une occasion unique de s'amuser dans les rues parée de son plus beau costume, chaque ville propose des rites différents, héritages d'une longue tradition. Voici 5 coutumes insolites pratiquées lors des carnavals en France.

Dunkerque : des harengs jetés sur la foule

À Dunkerque, lors du carnaval, des milliers de "carnavaleux" défilent dans les rues en chantant et en chahutant au rythme du tambour major. Si les hommes sont déguisés en femmes, la gent féminine peut arborer le costume de son choix. Lorsque le cortège arrive devant l'Hôtel de Ville, ils se met à réclamer son dû : environ 450 kilos de harengs fumés (appelés kippers) sous cellophane. Les poissons sont lancés sur la foule par le maire, le conseil municipal et des invités depuis le balcon du bâtiment. Depuis 2014, le maire lance aussi 20 fausses frites qui donnent droit à des moules-frites gratuites pour deux personnes dans un restaurant dunkerquois. Son prédécesseur jetait quant à lui un homard en plastique.

Pau : le retour des ours

À Pau, le Carnaval Biarnés s'ouvre par la Nuit de l'ours, cet animal qui annonce le retour du printemps et est considéré comme le symbole de la sexualité mâle et bestiale. La nuit venue, des hommes déguisés en plantigrades (en rut à la fin de l'hivernage) se jettent sur les Rosettes, d'autres hommes travestis en jeunes femmes délurées. Heureusement, les chasseurs (des femmes arborant treillis et moustaches) sont là pour délivrer les Rosettes des griffes des animaux. Le tout donne lieu à une gigantesque fausse bataille se déroulant dans la bonne humeur.

Albi : crêpe géante au menu

Le carnaval d'Albi, qui a lieu depuis 65 ans, mêle défilés de géants, bodegas, thé dansants, soirée de gala de la Reine mais aussi confection d'une crêpe géante le mercredi, jour des enfants. Des morceaux de cette crêpe sont ensuite distribués gratuitement aux participants en même temps que des centaines d'autres crêpes de taille standard. De quoi reprendre des forces avant de poursuivre la fête.

Limoux : les meuniers à l'origine du carnaval

À Limoux, dans l'Aude, le carnaval a la particularité de durer 3 mois. S'il est fêté depuis 1604, son origine remonte au XIVe siècle, lorsque les meuniers célébraient la remise de leurs redevances au monastère de Prouille, le jour de Mardi Gras. Au départ, tout le monde se déguisait en meunier avec une besace de farine et un fouet. Aujourd'hui, le premier dimanche des fêtes, sa Majesté Carnaval est reçue par un groupe de meuniers vêtus d'une blouse et d'un pantalon blancs, d'un bonnet, d'un foulard rouge et chaussés de sabots.

Nantes : la pesée du roi

Chaque année, une personnalité nantaise est nommée Roi Carnaval. Comme le veut la tradition, elle se rend dans le hangar des carnavaliers afin d'être pesée sur une balance à plateaux géante. Le roi reçoit ensuite l'équivalent de son poids en bouteilles de muscadet. Le carnaval de Nantes est le second carnaval de France en nombre de spectateurs (près de 100 000 par an) après celui de Nice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.