Moteur de recherche visuelle : pourquoi les marques en raffolent ?

Chargement en cours
La recherche pas mots-clés laisse place à la recherche visuelle.
La recherche pas mots-clés laisse place à la recherche visuelle.
1/2
© Adobe Stock, Jakkapan

Fini les moteurs de recherche basés sur les mots-clés, depuis 2019 la tendance est à la recherche visuelle et les marques sont de plus en plus nombreuses à y succomber.

En 1997, Google lançait sur le marché son moteur de recherche. Depuis, la recherche sur le web n'a cessé d'évoluer devenant un outil plus sophistiqué et plus complet. Et ces derniers temps, par le développement rapide de l'intelligence artificielle, une nouvelle fonctionnalité qui est sur le point de changer la façon dont les populations effectuent leurs recherches en ligne, gagne du terrain : la recherche visuelle. Google, Bing, Amazon ou encore Pinterest proposent d'ores et déjà ce service. "La recherche visuelle est un outil émergeant du monde de l'intelligence artificielle et du machine learning, et qui a le potentiel de révolutionner la façon dont les consommateurs trouvent et achètent des produits. En simplifiant la façon dont nous effectuons nos recherches, les entreprises peuvent se rapprocher de la satisfaction instantanée que de nombreux consommateurs exigent", détaille le site SenseFuel.

Comment fonctionne un moteur de recherche visuelle ?

Pour les utilisateurs, le moteur de recherche visuelle, fonctionne ainsi. Lorsqu'un individu effectue une recherche grâce à une image, la recherche visuelle identifie le ou les objets présents sur la photo et trouve les images liées à ces objets disponibles sur le Web. "Par exemple, à partir de l'image d'une chaise, une recherche visuelle vous permettrait d'acheter une chaise identique ou similaire. La technologie actuelle permet d'identifier plusieurs formes et contours contenus dans une même image pour permettre aux utilisateurs de les assortir à différents objets", détaille SenseFuel.

Pour les entreprises, "les moteurs de recherche visuels s'appuient sur des réseaux neuronaux qui utilisent le Machine Learning, de sorte que les systèmes apprennent constamment et élargissent leur champ d'expérience", écrit SenseFuel. Pour exemple, l'application de recherche visuelle Google Lens, dispose grâce à son entreprise mère d'une importante quantité de données qui permet d'améliorer ses fonctionnalités de recherche et peut ainsi "non seulement identifier les objets d'une image, mais aussi les associer à des commerçants locaux, fournir des commentaires clients, etc."

Pourquoi les marques tentent l'expérience ?

"L'avenir de la recherche sera axée sur les images plutôt que sur les mots-clés", a affirmé Ben Silbermann, PDG de Pinterest. Bien que en février 2019 on ne compte que 8% des entreprises qui utilisent ce service, elles sont de plus en plus nombreuses à céder à la tendance. Pour exemple, l'enseigne Castorama s'est récemment lancée, en s'associant avec "la start-up israélienne Syte", comme le détaille La Revue Digitale. Désormais, grâce au moteur de recherche virtuelle de l'enseigne de bricolage "il est possible, à partir de n'importe quelle photo ou image, de retrouver en un clic les meubles, les objets décoratifs ou même les peintures qui sont similaires au sein du catalogue de l'offre proposée par Castorama." Aussi, le moteur de recherche visuelle permet d'optimiser le référencement. "Avec un minimum de texte attendu à l'avenir, ces données peuvent être l'une des seules sources d'information textuelle que les moteurs de recherche puissent explorer. De plus, les métadonnées renforcent la capacité à générer du trafic non seulement vers le site web, mais aussi vers des produits spécifiques sur les sites", explique SenseFuel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.