Inclusion numérique : qu'est-ce que c'est ?

Chargement en cours
Certaines personnes se sentent abandonnées face à la numérisation de la société.
Certaines personnes se sentent abandonnées face à la numérisation de la société.
1/2
© Adobe Stock, FotoArtist
A lire aussi

Alors qu'il est de plus en plus difficile de se passer de l'informatique dans notre quotidien, il est important qu'aucun citoyen, jeune ou plus âgé, ne se sente exclu face à l'usage des nouvelles technologies. D'où le concept d'inclusion numérique, ou e-inclusion, qui vise à transmettre les compétences nécessaires à chaque individu pour mieux vivre ces changements.

17% des Français en difficulté face au numérique

Aujourd'hui, beaucoup de démarches importantes s'effectuent en ligne et les services publics, à l'instar des impôts, se dématérialisent. Une mutation qui présente de nombreux atouts (gain de temps, fluidité...) mais qui pose la question de la fracture numérique. Certaines personnes en effet ne disposent pas d'ordinateur, n'ont pas de connexion internet ou ne sont pas capables d'utiliser correctement les outils numériques. Ainsi, d'après l'Insee, 17% de la population française était touchée par "l'illectronisme" en 2019. Un phénomène qui concerne en particulier les personnes les moins diplômées, les plus âgées et aux revenus modestes.

Rendre la pratique accessible à tous

L'inclusion numérique a donc pour but de lutter contre cette fracture et de faire en sorte que personne ne soit abandonné au cours de cette mutation. Elle repose sur quatre points fondamentaux : avoir un accès aux outils numériques et à Internet, savoir les utiliser, savoir les maîtriser (pour ne pas être bloqué en cas de difficulté) et être capable d'avoir un regard critique sur le monde des nouvelles technologies. Lorsqu'une personne peut répondre à ces quatre points, elle dispose d'une culture numérique suffisante pour se sentir à l'aise face aux changements de la société, sans voir la dématérialisation d'un service comme une contrainte. Elle peut utiliser les outils numériques de manière fluide, avec curiosité, et exercer son rôle de citoyen avec autonomie. Outre le fait de pouvoir effectuer des démarches importantes comme régler des factures, l'inclusion numérique permet de diminuer la fracture sociale, par exemple en favorisant l'insertion professionnelle.

Ces initiatives pour favoriser l'inclusion

En France, de nombreuses initiatives ont été mises en place pour favoriser l'inclusion numérique. Par exemple, l'association Emmaüs Connect mène des actions pour fournir du matériel informatique et des connexions aux plus démunis, notamment dans le but de les aider à trouver un emploi. A.N.A.S. (Association numérique actions solidaires) propose quant à elle des parcours d'inclusion adaptés aux besoins de l'usager (recherche d'emploi, de logement, santé...) ainsi que des ateliers de formation aux outils numériques pour les professionnels. Outre les associations, les collectivités locales, les entreprises privées ou les opérateurs de service public proposent aussi des services visant à diminuer la fracture numérique. En 2019, l'État a créé le label "Numérique inclusif" afin d'identifier et de promouvoir les dispositifs répondant à cet objectif. Il est accordé par l'Agence du numérique aussi bien à des entreprises (qui relèvent notamment du secteur de l'économie sociale et solidaire) qu'à des associations, établissements publics et collectivité territoriales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.