Hameçonnage, rançonnage : quelle est la différence entre ces deux méthodes ?

Chargement en cours
Il existe plusieurs sortes de dangers informatiques.
Il existe plusieurs sortes de dangers informatiques.
1/2
© Adobe Stock, dekdoyjaidee

Il existe de nombreuses façons de se faire arnaquer en ligne. La cybercriminalité est plus présente que jamais alors qu'Internet se développe et devient omniprésent dans la vie du grand public. Il existe deux techniques particulièrement répandues : l'hameçonnage et le rançonnage. Deux pratiques à ne pas confondre.

La prudence est de mise sur Internet, et ce plus que jamais. Si les arnaques en ligne ont toujours été une réalité, ces dernières sont de plus en plus subtiles et difficiles à détecter. Et surtout, il en existe différents types, ce qui les rend encore plus compliquées à identifier.

L'hameçonnage, ou l'arnaque aux données personnelles

Aussi connu sous l'appellation "phishing", son nom anglophone, l'hameçonnage est ce que l'on appelle une arnaque aux données personnelles. Le principe ? Inciter les internautes à communiquer des informations personnelles (pseudo, adresse, mot de passe, numéro de téléphone...) ou encore des données bancaires, le tout en se faisant passer pour une personne de confiance.

Pour en venir à leurs fins, les pirates friands de cette technique utilisent généralement de faux messages issus d'organismes officiels tels que les impôts, votre banque, votre opérateur téléphonique... Pour appâter leur victime, ils prétextent généralement un problème ou promettent un gain qui pourrait vous pousser à communiquer des informations secrètes vous concernant.

Pour déjouer cette méthode d'arnaque en ligne, il y a plusieurs mesures à prendre. Déjà, rappelez-vous qu'aucune administration ou société commerciale ne vous demandera jamais vos mots de passe ou vos informations bancaires par message électronique. Faites également attention aux petits détails : les mails frauduleux sont généralement bourrés de fautes d'orthographe et de grammaire, et les adresses mail sont douteuses. Ces indices doivent absolument vous mettre la puce à l'oreille.

Le rançonnage, ou quand vos données sont prises en otage

Si l'hameçonnage vient directement vous réclamer vos données l'air de rien, le rançonnage, lui, fonctionne différemment. Le terme est généralement associé aux mots "ransomware" ou "rançongiciel". Le principe ? Un logiciel informatique malveillant qui va prendre en otage les données présentes sur votre ordinateur. À l'aide d'un virus, un pirate va en effet pouvoir chiffrer et bloquer les fichiers contenus sur votre appareil, et vous demander une rançon payée en monnaie virtuelle - afin de ne pas laisser de trace de la transaction - en échange du mot de passe permettant de les récupérer.

Ce phénomène, apparu en Russie, est de plus en plus répandu dans le monde, et en particulier aux États-Unis, en Australie ou encore en Allemagne, selon les experts. Les virus de ce type arrivent par le biais d'un fichier téléchargé ou reçu à travers un email frauduleux. Alors, soyez particulièrement prudent si vous décidez de télécharger un fichier envoyé par un tiers que vous ne connaissez pas, et évitez plus que jamais les téléchargements illégaux...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.