Détournement humoristique en ligne : décryptage du phénomène des "mèmes"

Chargement en cours
Les mèmes sont des images décalées, détournées, parodiques partagées de façon virale pour faire rire.
Les mèmes sont des images décalées, détournées, parodiques partagées de façon virale pour faire rire.
1/2
© iStock, pixelfit

Jessica Xavier

Ils sont incontournables sur le web et vous en avez forcément déjà vus ou utilisés. "Ils" ? Les mèmes bien sûr, ces éléments de la pop culture récupérés à l'envie de façon humoristique et qui créent généralement le buzz.

Le terme mème, ou meme en anglais (prononcé mime), n'est pas né de l'ère numérique. L'origine du mot remonte aux années 1970. À l'époque, il fait référence à "un élément d'une culture ou d'un ensemble de comportements qui se transmet d'un individu à l'autre par imitation ou par un quelconque autre moyen non génétique", comme le définit l'Oxford English Dictionary.

Imaginé par le sociobiologiste Richard Dawkins, le mot est une contraction de "mimesis" ("imitation" en grec) et de "gène". Le mème se propage grâce à l'imitation mais aussi au détournement. Cela peut être une phrase culte tirée d'un film, d'un roman, d'une chanson, une bourde prononcée par un personnage public, une petite phrase bien pensée par des communicants comme le célèbre "Yes We Can" de Barack Obama, ou le slogan officieux de Jacques Chirac "Mangez des pommes" lors des élections présidentielles de 1995.

Le mème à l'air d'Internet

Avec l'avènement du web, le mème a pris une nouvelle dimension. Il s'est popularisé, généralisé, est devenu un phénomène de communication qu'on se partage entre amis via les réseaux sociaux et dont les publicitaires sont friands. Il permet toujours de répandre une blague, un slogan, une phrase culte au moyen de l'imitation et du détournement, mais cette fois à la vitesse grand V. Il n'a rien perdu de sa vocation à être drôle, de son ton décalé et quand il est bien pensé, il peut rapidement devenir viral et atteindre les millions de vues.

Pourquoi ils plaisent tant ?

Au-delà de leur côté drôle voire parfois bêta, le succès des mèmes n'est pas totalement dû au hasard. En effet, ils cochent toutes les cases de l'objet viral : ils attirent immédiatement l'attention, ils sont faciles à créer et à partager, ils vous permettent de se lâcher côté créativité et ils sont généralement très drôles !

Les mèmes les plus populaires ?

Il existe des millions de mèmes en ligne. Mais certains ont marqué davantage les esprits que d'autres. Pour remonter aux prémices du web, le GIF The Dancing Baby, issu d'une vidéo où l'on voit un bébé en images de synthèse se trémousser en couche-culotte sur fond noir, est considéré comme l'un des tout premiers mèmes tant ce GIF a été viral en 1996.

Plus récemment, on pense notamment au célèbre "Luke, Je suis ton père" de Dark Vador dans "Star Wars", ou le "Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice" entendu dans une pub pour un dessert chocolaté.

Une récente étude révélait que le personnage le plus utilisé pour la création de mème en ce moment est Donald Trump. Des mèmes imaginés la plupart du temps pour tourner en dérision le président des États-Unis à l'image du fameux montage apposant une photo de Donald Trump à côté d'une photo de la poupée Chucky. Les mèmes n'ont définitivement pas perdu leur caractère provocateur !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.