"Plus beaux villages de France" : sous quels critères sont-ils choisis ?

Chargement en cours
Vézelay dans l'Yonne fait partie des 158 Plus beaux villages de France.
Vézelay dans l'Yonne fait partie des 158 Plus beaux villages de France.
1/2
© Adobe Stock, LianeM

Solène Filly

En 2019, ils sont 158 à pouvoir se targuer d'avoir le label "Plus beaux villages de France". Mais au fait, comment cette sélection s'organise-t-elle ?

Barfleur, La Roche-Guyon, Vézelay ou encore Sant'Antonino... Autant de communes qui font partie des "Plus beaux villages de France", une association fondée en 1982, mais dont l'idée a vu le jour un an plus tôt lorsque le maire de Collonges-la-Rouge est tombé, par hasard, sur l'album éponyme du Reader's Digest. Comme le rappelle le site officiel du label, c'est grâce à ce recueil que Charles Ceyrac, aidé par 66 autres maires, a décidé de protéger et promouvoir le patrimoine des villages français. Désormais, ils sont au nombre de 158 et répartis dans 70 départements, dont la Dordogne et l'Aveyron qui arrivent en tête avec chacun 10 villages au compteur.

De la pré-sélection à l'évaluation

Les villages souhaitant rejoindre cette association doivent passer par un processus de sélection pointu, répondant à de nombreux critères. Une façon pour le label de rester crédible. Pour pouvoir se présenter, ceux-ci doivent compter moins de 2 000 habitants et au moins deux sites ou monuments historiques, classés ou inscrits, et adresser un dossier à l'association accompagné d'une demande d'adhésion approuvée par une délibération du Conseil Municipal. S'ils sont pré-sélectionnés, ils recevront alors la visite du chargé de Qualité des "Plus beaux villages de France", lequel se base sur 27 critères différents.

Au programme : vérifier "la qualité patrimoniale, architecturale, urbanistique et environnementale du village". En d'autres termes, relever les différents sites ou éléments bâtis protégés, classés ou inscrits, observer les abords et accès du village ainsi que l'homogénéité et l'harmonie des constructions. À cela s'ajoutent les actions de mise en valeur prises par la commune, par exemple la végétalisation du village ou la discrétion des réseaux électriques et téléphoniques ainsi que des publicités.

Un titre ré-examiné

Une fois le rapport établi, celui-ci est soumis à la Commission Qualité de l'association, laquelle est composée de représentants élus des villages membres, mais aussi d'experts. Ce sont eux qui, deux fois par an, peuvent choisir d'accueillir de nouvelles communes.

Pour faire officiellement partie des "Plus beaux villages de France", il est nécessaire d'obtenir deux-tiers des votes afin d'être classé soit "sans réserve", soit "avec réserves", c'est-à-dire que le village, bien que membre, doit effectuer des améliorations. La commune se doit alors, en plus de payer une cotisation annuelle, d'utiliser le logo "Plus beaux villages de France", de participer aux réunions et de veiller à ce que la qualité générale du village reste en accord avec les critères de sélection. De son côté, l'association lui permet de bénéficier d'actions et services pour "améliorer (s)a qualité, (s)a notoriété et (son) développement".

Si, malheureusement, un village ne reçoit pas le nombre suffisant de votes, il ne peut plus se représenter pendant une période de 6 ans. Quant aux villages membres, une ré-expertise est prévue tous les 6 à 9 ans afin de s'assurer qu'ils remplissent toujours toutes les conditions de l'association. Si tel n'est pas le cas, ils peuvent alors perdre leur titre.

Une hausse de fréquentation

Chaque année, l'association reçoit environ une dizaine de candidatures. Et si les villages doivent parfois s'acquitter de travaux pour conserver leur titre, ils sont nombreux à accepter ces frais supplémentaires à cause de la notoriété que ce label leur offre. Ainsi, dans un article de 2014, le site Capital indiquait que, "dès la première année, un nouveau village voit sa fréquentation croître de 30%", un pourcentage qui s'applique dans les mêmes proportions aux commerces. Cette idée a d'ailleurs séduit à l'étranger puisque la Belgique, l'Italie, la Russie ou encore la Suisse ont, elles aussi, leur label des Plus beaux villages.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.