Qu'est-ce que la procrastination, cette tendance à remettre tout au lendemain ?

Chargement en cours
Tout le monde procrastine de temps à autre, mais cela peut devenir un réel handicap dans la vie professionnelle.
Tout le monde procrastine de temps à autre, mais cela peut devenir un réel handicap dans la vie professionnelle.
1/2
© Adobe Stock, starsstudio

S'il est pour vous une habitude de remettre systématiquement les choses que vous avez à faire à une date ultérieure, vous faites partie des procrastineurs chroniques. Certes, tout le monde a tendance à procrastiner, mais lorsqu'on ne peut plus s'en empêcher, cela peut devenir un handicap dans la vie professionnelle et personnelle. Voici tout ce qu'il faut savoir sur la procrastination.

La procrastination : qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit là d'une habitude qui consiste à reporter à plus tard les activités prioritaires pour les remplacer par des activités de moindre importance. Selon certains, la procrastination peut être l'une des manifestations d'un trouble psychologique sous-jacent, mais cette théorie est encore aujourd'hui sujette à débat. Bien qu'il arrive occasionnellement à chacun de repousser certaines activités rébarbatives, 20% de la population mondiale souffrirait de procrastination chronique. Lorsqu'elle devient trop prononcée, la procrastination peut créer de nombreux problèmes à celles et ceux qui ne peuvent s'empêcher d'y céder et affecter leurs relations avec les personnes qui les côtoient.

Quelles sont les causes de la procrastination ?

Pour gérer sa vie d'adulte et son quotidien, il faut savoir établir des priorités. Les personnes qui procrastinent ne parviennent pas à faire passer en priorité les tâches les plus importantes, et selon certaines études la procrastination pourrait découler d'une forte anxiété, d'une dépression, d'une faible estime de soi, d'un certain perfectionnisme, de l'ennui ou d'une tendance à l'impulsivité. La peur de l'échec et le manque de motivation, ou encore le burn-out pourraient également en être des causes possibles. De manière générale, c'est l'absence de plaisir à la tâche et l'absence d'une satisfaction immédiate qui poussent à procrastiner.

Comment remédier à la procrastination ?

Dans la majorité des cas, les personnes qui ont une tendance chronique à la procrastination en subissent les conséquences négatives. Elles en deviennent plus stressées du fait du sentiment de culpabilité dont elles souffrent, mais aussi du jugement des autres dans le cercle familial, professionnel ou amical, qui jugent bien souvent ce trouble comme étant synonyme de paresse. Pour préserver son bien-être, il est donc fortement recommandé de se faire aider par un psychiatre ou un psychologue. Des techniques simples peuvent également aider à mieux s'organiser. On peut par exemple dresser des listes de tâches à effectuer, avec une estimation de leurs priorités ainsi que du temps qui sera nécessaire pour les réaliser. Il est par ailleurs recommandé d'opter pour un cadre de travail où on ne souffre pas des distractions. Il peut aussi s'avérer nécessaire dans certains cas de se rassurer, de chasser la crainte d'être jugé pour la tâche que l'on a à faire, et de faire preuve de lucidité quant à la valeur des excuses qu'on se donne pour ne pas accomplir certaines choses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.