Présidentielles américaines : 5 choses à savoir

Chargement en cours
Donald Trump lors du dernier jour de la Convention nationale républicaine à Washington, le 27 août 2020.
Donald Trump lors du dernier jour de la Convention nationale républicaine à Washington, le 27 août 2020.
1/2
© BestImage, Backgrid USA

Joe Biden (Parti démocrate) et Donald Trump (Président sortant du Parti républicain) vont s'affronter dans les urnes américaines pour tenter de devenir le 46e président des États-Unis d'Amérique. Quelles sont les cinq choses à savoir avant ce scrutin qui aura lieu le mardi 3 novembre 2020 ?

Les élections américaines auront lieu le 3 novembre 2020. Qui du calme Joe Biden ou du tumultueux président sortant, Donald Trump, s'installera à la Maison-Blanche pour quatre ans ? Le débat du 29 septembre a vu les deux candidats se lancer dans un combat de coqs. L'actuel chef d'État coupait sans cesse son interlocuteur, tandis que ce dernier perdait patience pour l'injurier. Découvrez cinq choses à savoir sur les élections présidentielles aux États-Unis.

Quelles dates clés ?

Le grand jour des élections a lieu cette année le mardi 3 novembre. Plus communément appelé "Election Day" dans sa langue d'origine, il s'agit du jour où les grands électeurs se rendent aux urnes pour voter pour l'un des deux candidats. L'investiture a lieu plus de deux mois plus tard après l'annonce des résultats. Pour ces élections, elle aura lieu le mercredi 20 janvier 2021. La tradition oblige à prendre ses fonctions ce jour-ci à midi, sauf si ça tombe le dimanche, auquel cas la cérémonie publique est reportée.

Quatre débats avant le scrutin

La tradition veut aussi que se déroulent quatre débats entre les deux parties. Cette année, le premier a eu lieu le 29 septembre puis les autres sont d'ores et déjà prévus les 7, 15 et 22 octobre prochains. Le deuxième débat concerne les candidats à la vice-présidence, les aspirants à la deuxième place de l'exécutif américain. Pour les élections de novembre 2020 aux États-Unis, les colistiers sont Kamala Harris pour les Démocrates et le vice-président sortant Mike Pence chez les Républicains.

Que disent les sondages à l'heure actuelle ?

En date du vendredi 2 octobre 2020, la balance est favorable à Joe Biden. En cause, le premier débat dans lequel Donald Trump a été une "honte nationale" d'après son opposant républicain. D'après les chiffres pondérés de The Economist, le nombre de grands électeurs prêt à voter pour Joe Buden s'élèverait à 337 votants contre 201 pour le mari de Melania Trump.

Des élections au suffrage universel indirect

Alors qu'en France, chaque citoyen vote en son âme et conscience directement pour le candidat qu'il désirerait voir à l'Élysée, le suffrage indirect s'exerce dans le système américain. Une fois les grands électeurs élus (au même nombre que ceux de sièges au congrès) dans chaque État, ces derniers votent pour le candidat de leur parti, ou de leur choix. En 2016, Hillary Clinton a battu un record qui ne lui a pas permis d'être élue première femme présidente des USA. Elle avait ainsi obtenu plus de deux millions de voix en plus que son opposant Donald Trump. Cependant les grands électeurs en ont décidé autrement, car ce mode de suffrage ne permet pas de représenter proportionnellement le vote des citoyens américains. 290 votes pour Donald Trump et 232 pour la femme de Bill Clinton : la majorité est à 270 votes.

Un budget illimité

Les campagnes pour les élections présidentielles ne connaissent aucun budget plafond, et donc parfois ne connaissent pas de limites dans l'exploitation médiatique. Un levier qui donne lieu à des achats onéreux et ciblés. Le directeur de campagne numérique de Donald Trump en 2016, Brad Parscale, déclarait que 60 à 70% du budget était alloué aux réseaux sociaux. Barack Obama avait notamment dépensé plus d'un milliard de dollars pour financer sa campagne en 2008. Cette année-là, les budgets des campagnes culminaient au total à plus de six milliards de dollars, alors que les élections françaises de 2012 auraient coûté 66 millions d'après Le Figaro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.