Les Français ont-ils un problème avec l'alcool ?

Chargement en cours
Les Français sont réputés pour être des amateurs de bon vin.
Les Français sont réputés pour être des amateurs de bon vin.
1/2
© Adobe Stock, Oleksandr

Laetitia Reboulleau

"Allez viens boire un ptit coup à la maison..." La chanson est connue de tous et résume bien l'histoire des Français avec l'alcool. Amateurs de (bon) vin, ils ont la réputation d'être de bons vivants. Au point parfois d'avoir la réputation d'abuser un peu trop de la bouteille...

En mars 2019, le ministère de la Santé a lancé une toute nouvelle campagne de sensibilisation à la consommation d'alcool. Il ne s'agit cette fois pas d'un message de prévention contre l'alcool au volant, mais contre le fait de boire un petit peu d'alcool tous les jours. Le message est clair : "Pour votre santé, l'alcool c'est maximum 2 verres par jour, et pas tous les jours." Des recommandations qui viennent contredire l'idée reçue selon laquelle boire un verre de vin chaque jour serait bon pour la santé.

Les Français boivent plus d'alcool qu'ils ne le devraient

En 2018, une étude menée sur 200 000 personnes âgées entre 18 et 64 ans et présentée lors du colloque organisé par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) s'est penchée sur la consommation d'alcool des Français, quelle que soit leur catégorie socio-professionnelle. Le résultat est sans appel : 36% des hommes de moins de 35 ans ont un usage dit "à risque" de l'alcool, consommant plusieurs verres par jour, au quotidien, au point d'éprouver une dépendance. Sur la même tranche d'âge, ce sont 15% des femmes qui souffrent de ce problème.

Les cadres supérieurs sont aussi bien touchés que les ouvriers et les artisans : aucune catégorie socio-professionnelle n'est épargnée. Certains métiers, notamment dans le domaine médical, éducatif ou commercial, sont considérés comme des facteurs à risques. Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), la France est l'un des pays où la consommation est la plus importante. Il faut dire que le vin et le champagne font partie de la culture des Français dès leur plus jeune âge, et que nombreuses sont les familles ou chaque repas s'accompagne au minimum d'un verre de vin. Cette boisson est d'ailleurs la plus consommée : 39% des personnes interrogées déclarent en boire chaque semaine, devant la bière (21%) et les alcools forts (16%).

Comment évaluer son rapport à l'alcool ?

Pour permettre aux Français de connaître leur rapport à l'alcool, l'OMS a mis en place un test rapide : 10 questions à destination des consommateurs pour savoir s'ils sont accros ou même si leur comportement peut potentiellement représenter un risque dans l'avenir. Un test à réaliser sur le site www.alcool-info-service.fr et qui se compose de questions sur votre consommation, sa fréquence, et vos éventuels excès.

Si le résultat indique que vous avez un comportement à risque ou que vous vous approchez de la dépendance, n'hésitez pas à consulter votre médecin. Il sera à même de vous référer à des spécialistes des addictions. Car si l'alcool n'est pas considéré comme une drogue à proprement parler, sa consommation quotidienne et à l'excès peut avoir de graves conséquences sur la santé. Des conséquences irréversibles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.