La Saint-Valentin est-elle ringarde ?

Chargement en cours
la Saint-Valentin n'a fait son arrivée en France que dans les années 1980.
la Saint-Valentin n'a fait son arrivée en France que dans les années 1980.
1/2
© Adobe Stock, Vasyl

Azza Kamaria

Si certains la considèrent comme une fête commerciale de plus, d'autres pensent qu'il s'agit d'une tradition à ne pas négliger. Fêter la Saint-valentin ou pas, où en sommes-nous ?

Aujourd'hui, elle est vue comme une tradition pour une majorité d'amoureux (64% des Français la fêtent, selon une étude de 2017 du ministère de l'Intérieur). Pourtant, la Saint-Valentin n'a fait son arrivée en France que dans les années 1980 en traversant l'Atlantique. Depuis, elle est une source de questionnement pour certaines personnes qui se demandent s'il est encore nécessaire de choisir un jour dans l'année pour faire la cour à l'être aimé.

C'est la Saint-Valentin tous les jours

Sur un groupe de personnes interrogées par la rédaction (via un sondage sur Instagram auquel 80 personnes ont répondu), 42% considèrent que fêter la Saint-Valentin est une habitude ringarde. Questionnés sur l'origine de leur pensée, ils sont unanimes pour dire que : "Une journée dans l'année dédiée à la personne que l'on aime, ce n'est pas suffisant. Nous ne somme pas obligé d'attendre la Saint-Valentin pour s'offrir des cadeaux, des chocolats, dîner en amoureux ou se dire que l'on s'aime." Ces mêmes personnes considèrent que cette fête n'est rien de plus qu'un événement commercial basé sur les codes des comédies romantiques américaines.

Une fête commerciale

La Saint-Valentin représente 5 à 8% du chiffre d'affaires annuel des fleuristes puisque à cette période de l'année, les Français dépensent en moyenne 45 euros selon une étude du réseau Florajet, menée en 2015. Un prix qui grimpe facilement puisque souvent le tarif des fleurs, plus particulièrement des roses rouges, augmente à la Saint-Valentin. Cette croissance est justifiée par la loi de l'offre et de la demande que l'on retrouve dans les établissements hôteliers qui ont tendance à gonfler le prix des chambres à cette période de l'année. D'autres essaient, au contraire, de jouer la carte de la formule pour attirer davantage de clients et notamment les restaurants. Par exemple, le 14 février 2019, de nombreux couples parisiens pourront profiter d'une formule à 60 euros entrée, plat et dessert dans des établissements intimistes et charmants de la capitale. De même pour les sorties culturelles. Pour la Saint Valentin, l'orchestre de Paris propose par exemple d'acheter deux places pour le prix d'une afin d'assister à un concert symphonique.

Une fête de l'Amour avec un grand A

Au-delà de l'aspect commercial de l'événement, et même si beaucoup pensent qu'il ne devrait pas y avoir qu'une seule occasion pour offrir des fleurs, nombreux sont ceux qui participeront tout de même à la Saint-Valentin jeudi prochain. Le site internet cashtore.fr a interrogé 400 000 personnes et au total, 90 % d'entre elles affirment avoir pour projet de marquer le coup le soir de la Saint-Valentin. En moyenne le cadeau offert est à plus de 50 euros (pour 44 % d'entre eux) et les coffrets détente, les gourmandises, le parfum et les dessous sexy se situent dans le haut du classement des choix les plus récurrents. Les plus romantiques avouent malgré tout qu'un cadeau ou un geste tendre est bien plus apprécié lorsqu'il est spontané.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.