L'écriture manuelle est-elle amenée à disparaître ?

Chargement en cours
Face à l'avènement de l'ordinateur, l'écriture manuelle peut-elle survivre ?
Face à l'avènement de l'ordinateur, l'écriture manuelle peut-elle survivre ?
1/2
© Adobe Stock, BullRun

Avec un roseau, une plume, un stylo... l'Homme a toujours écrit. Mais avec l'hégémonie des nouvelles technologies, l'écriture manuelle est concurrencée par l'écriture au clavier. L'écriture manuscrite vieille de plusieurs siècles peut-elle survivre à l'invasion du tout numérique ? Éléments de réponse avec Mélanie Joary, graphopédagogue.

"La place de l'écriture manuelle dans nos vies d'adulte recule, affirme Mélanie Joary, graphopédagogue. Certains adultes passent des jours voire des semaines sans écrire à la main." Pas qu'ils n'écrivent plus mais plutôt que le clavier du smartphone a tout simplement remplacé le bon vieux stylo à bille.

L'importance de l'écriture manuelle

L'écriture manuelle, qu'elle soit cursive (spécificité française) ou scripte (apanage des pays nordiques et anglo-saxons), n'est pas une simple activité motrice. Elle possède de nombreux atouts en termes d'apprentissage et de développement cognitif. "C'est en apprenant à écrire que l'on apprend à mieux lire, explique la rééducatrice en écriture. La graphomotricité est un outil cognitif qui facilite et amplifie l'apprentissage orthographique, rédactionnel, de synthaxe, d'expression. Les neurosciences disent clairement que l'écriture manuelle active de nombreuses zones dans le cerveau. On n'a pas le même cheminent neuronal quand on écrit au stylo et quand on tape sur un clavier." L'écriture à la main aide aussi à structurer ses pensées. "Prendre des notes à la main est plus qualitatif qu'au clavier. C'est plus lent certes, mais cela oblige à sélectionner les infos. On ne tape au kilomètre comme sur un clavier. Un vrai travail de synthèse et de reformulation s'opère. On assimile mieux les concepts quand on les écrits à la main."

Des adultes en souffrance

"De manière générale, quand des adultes viennent nous voir en cabinet, c'est pour un problème d'estime de soi. Ne plus savoir écrire, ne plus écrire avec aisance, ne plus pouvoir être lu est souvent vécu comme un complexe . De nombreux adultes en souffrent", analyse Mélanie Joary. Ne plus écrire à la main a aussi des conséquences sur la motricité, peut causer des douleurs ou des crampes quand il faut reprendre la plume, surtout en vieillissant. "Avec l'âge, on peut avoir des problèmes d'arthrose, les doigts qui gonflent. L'écriture manuscrite implique tout un groupe musculaire dans les doigts, la main, le poignet. Il y a tout un travail important de précision et de coordination qui se fait. Or, moins on écrit et plus on perd en dextérité."

Une évolution plus qu'une disparition

L'écriture manuscrite possède tant de vertus sur le plan cognitif, de l'apprentissage, de la motricité, qu'il semble difficilement concevable qu'elle disparaisse complètement. "Certains métiers ont encore besoin de remplir des bons de commandes, des agendas. Au quotidien, on écrit la liste des courses, des lettres de motivation, on remplit des formulaires administratifs, on écrit des cartes de voeux, un petit mot pour des condoléances, une lettre d'amour..."Dans un monde toujours plus pressé, prendre le temps d'écrire un petit mot à la main est aussi une façon de montrer à l'autre notre attachement. Ce qui rend la graphopédagogue assez optimiste quant à l'avenir de l'écriture manuelle : "Je ne crois pas en une disparition totale de l'écriture manuelle, mais plutôt en une évolution. L'écriture manuelle a encore de beaux jours devant elle !"

Merci à Mélanie Joary, graphopédagogue, membre de l'association 5E, pour ses informations (www.association5e.fr)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.