Journée internationale des droits des femmes : où en est-on de la parité ?

Chargement en cours
L'égalité hommes-femmes n'est toujours pas d'actualité en France.
L'égalité hommes-femmes n'est toujours pas d'actualité en France.
1/2
© iStock, Bulat Silvia

Chaque année, c'est la grande question qui revient à l'approche du 8 mars : où en est-on de l'égalité entre les hommes et les femmes ? Si de nombreuses évolutions ont forcément lieu pour améliorer les choses, le chemin est encore long pour mener à une parfaite parité. Zoom.

La France, bonne élève de l'Europe

Bonne nouvelle pour les Français : selon une étude menée par le cabinet Equileap, la France arrive en tête des pays européens en matière de lutte contre les inégalités des sexes. L'étude pointe du doigt le fait que quatre entreprises sur 10 ont mis en place une stratégie pour réduire les écarts de salaires. C'est peu, mais c'est plus que la moyenne européenne qui est... d'une entreprise sur 10. Par ailleurs, au sein de l'Hexagone, le taux de femmes au sein des conseils d'administration s'élève à 40%. Là encore, la parité n'est pas encore tout à fait au rendez-vous, mais une nette amélioration a été pointée du doigt. Conclusion de l'enquête : "Il reste encore beaucoup à faire."

L'égalité salariale n'est toujours pas acquise

Si l'on retrouve de plus en plus de femmes dans des postes à responsabilités, qu'en est-il des salaires ? En France, en 2019, les femmes étaient toujours globalement moins payées que leurs homologues masculins, à niveau, qualification et ancienneté égaux. L'année dernière, selon la lettre d'information féministe Les Glorieuses, les femmes françaises auraient pu s'arrêter de travailler le 5 novembre à 16h47 pour compenser la différence de salaire entre elles et les hommes. Selon Eurostat, l'organisme de statistiques de l'Union européenne, les femmes gagnent en moyenne 15,4% de moins que leurs pairs masculins.

Tous les organismes de statistiques ne sont pas tout à fait d'accord sur ce chiffre : pour l'Institut national de la statistique et des études économique (Insee), dont les chiffres les plus récents ne prennent en compte que le secteur privé, l'écart s'élèverait plutôt à 18,5%, tandis que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avance plutôt un taux à 9,9%. Tout dépend des méthodes de calcul mais dans tous les cas, la situation reste la même : il existe au minimum 9% d'écart entre les salaires en fonction du sexe. Un taux qualifié "d'injustifié" et de "discrimination pure" par l'Observatoire des inégalités.

À ce rythme-là, et si les évolutions continuent dans le bon sens, l'égalité de salaires entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte avant 2168.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.