Investir dans la pierre : bonne ou mauvaise idée ?

Chargement en cours
Investir dans l'immobilier : une idée qui séduit un Français sur deux.
Investir dans l'immobilier : une idée qui séduit un Français sur deux.
1/2
© iStock, gradyreese

Fabien Gallet

Pour faire fructifier leur argent, certains décident d'investir dans l'immobilier. Mais est-ce vraiment une bonne solution pour voir son capital s'envoler ?

Vous souhaitez vous muer en magnat de l'immobilier tel Donald Trump ? Si une telle success story reste rare, investir dans la pierre pour faire gonfler les finances peut être une solution. Une opportunité qu'auraient d'ailleurs été prêts à saisir 40% des Français en 2018 selon un sondage de l'institut CSA pour Empruntis...

Divers placements envisageables

La propriété

Selon le sondage de l'institut CSA, plus d'un locataire sur deux souhaiterait devenir propriétaire, que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien. L'occasion de dire adieu à la location, solution de logement peu contraignante mais parfois synonyme de précarité.

La résidence secondaire

Sur 34,8 millions de logements en France métropolitaine, plus de 3 millions seraient des résidences secondaires. D'après une enquête Elabe pour le Crédit Foncier, 40% des Français aimeraient en acheter une.

L'achat pour location

En 2018, pas moins de 17% des Français ont affirmé leur volonté d'investir dans un bien immobilier à mettre en location. De quoi s'offrir une rente mensuelle permettant de rembourser le bien et se faire un peu d'argent supplémentaire.

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI)

Se tourner vers les SCPI, c'est faire le choix du placement immobilier indirect. L'objectif est d'investir dans des parts de société ou de fonds gérant un parc immobilier. Une formule qui permet de ne pas avoir à s'occuper de l'entretien des biens et d'investir sans disposer de gros moyens.

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

Accomplissement pour certains, ce n'est pas la seule et unique raison qui peut pousser à placer son argent dans la pierre.

Une valorisation et des économies au fil du temps

Avec les années, un bien immobilier prend de la valeur. Il peut de ce fait être vendu à un prix plus élevé que celui affiché au moment de la signature. Mais c'est surtout lorsque les prêts ont été remboursés que les économies sont les plus flagrantes. Une fois le bien payé, plus de loyer à verser : seuls restent les impôts et les frais d'entretien à régler.

Des revenus passifs

Pour les propriétaires qui misent sur l'investissement locatif, l'avantage est de pouvoir bénéficier d'une rente mensuelle, plus importante que le remboursement du bien mis à la disposition d'un locataire. Un "effet de levier" (s'endetter pour s'enrichir) rendu possible grâce à de bons taux d'intérêts.

Entre taux d'intérêts alléchants et défiscalisations

Les taux d'intérêts étant plutôt bas actuellement, emprunter pour investir est tentant. Autre raison qui peut pousser à placer son argent dans l'immobilier : les dispositifs de déductions fiscales proposés par le gouvernement aux particuliers désireux d'investir, dans le neuf (loi Pinel) ou dans l'ancien (loi Malraux), à des fins locatives.

Quid des points négatifs ?

L'immobilier ne peut être un placement sûr à 100%. Des risques existent : défaut de paiement ou dégradation par un locataire, achat d'un bien à la rentabilité nulle au moment de la revente...

De même, mieux vaut garder en tête que s'occuper de son patrimoine immobilier peut s'avérer chronophage et dispendieux, notamment dans le cas d'achat dans l'ancien.

Enfin, immobilier et succession ne font généralement pas bon ménage, entre taxes et répartition entre les héritiers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.