Halloween : pourquoi cette fête est-elle si populaire aux États-Unis ?

Chargement en cours
Plus d'un Américain sur deux fête Halloween.
Plus d'un Américain sur deux fête Halloween.
1/2
© Adobe Stock, Rawpixel.com

Marine de Guilhermier

Si, en France, la fête d'Halloween n'est pas toujours vue d'un bon oeil et est loin d'être célébrée par tout le monde, de l'autre côte de l'Atlantique, c'est une autre histoire. Aux États-Unis, elle jouit en effet d'une immense popularité.

Mais au fait, d'où vient Halloween ?

Elle a beau être célébrée en grande pompe en Amérique, la fête d'Halloween est en fait née en Europe, plus précisément dans les îles Britanniques. Il y a 3 000 ans, le calendrier celte se terminait le 31 octobre par la fête païenne de Samain, qui célébrait le passage d'une année à l'autre, et pendant laquelle le monde des vivants s'ouvrait à celui des morts. C'est alors que, pour chasser les mauvais esprits, les Celtes revêtaient des déguisements terrifiants (une tradition qui est bien sûr restée). Et quand les Irlandais émigrèrent en masse vers les États-Unis au XIXe siècle, notamment lors de la Grande Famine de 1845, ils apportèrent avec eux leurs coutumes et c'est ainsi qu'Halloween arriva en Amérique du Nord, bien qu'elle gagna surtout en popularité dans les années 1920. Quand au mot en lui-même, il est la contraction de "All Hallows Eve", qui signifie "la veille de tous les les saint", soit de la fête de la Toussaint.

Des traditions bien ancrées dans la culture

Près de cent ans plus tard, les Américains célèbrent Halloween avec toujours autant de ferveur, et dépensent même sans compter pour faire de cette soirée annuelle, un événement inoubliable. La tradition la plus connue est évidemment celle de se déguiser (fantômes, vampires, sorcières et autres créatures de la nuit sont toujours de sortie le 31 octobre), ainsi que celle d'aller sonner aux portes du voisinage pour demander des confiseries en utilisant la célèbre formule "Trick or Treat", soit "un sort ou un bonbon". La plus convoitée par les enfants se révèle être le candy corn, une friandise à base de sirop de maïs et de sucre. Mais les Américains ne s'arrêtent pas là. C'est même bien avant le 31 octobre que commence la folie Halloween car de nombreux foyers décorent en amont leur intérieur et jardin pour l'occasion. Les maisons sont ainsi totalement transformées à coup de guirlandes oranges et noires, squelettes, toiles d'araignée et, surtout, de citrouilles évidées, sculptées d'un visage terrifiant et éclairées de l'intérieur, nommées Jack O'Lantern. Sans oublier les parades ayant lieu dans plusieurs villes et notamment celle de New York, la plus grande au monde.

Alors forcément, avec de telles traditions, pas étonnant que cette fête soit aussi populaire. Car qui ne voudrait pas récolter en une soirée assez de bonbons pour des jours de grignotage ? Et puis, revêtir un costume effrayant et faire trembler de peur ses amis a évidemment un côté jouissif. Enfin, Halloween permet également de resserrer les liens familiaux, notamment en préparant ensemble les décorations qui font sa renommée.

Halloween en quelques chiffres

Preuve de l'ultra-popularité d'Halloween outre-Atlantique, selon The National Retail Federation, 175 millions d'Américains devraient prendre part aux festivités en 2018 (soit plus d'un sur deux) et dépenser en moyenne 86,79 dollars, ce qui signifie que pas mois de 9 milliards de dollars seront dépensés pour l'occasion !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.