Crise sanitaire : comment sauver les petits commerces ?

Chargement en cours
Soutenez les petits commerces !
Soutenez les petits commerces !
1/2
© Adobe Stock, Sanja
A lire aussi

Après un confinement inédit de presque deux mois, force est de constater que la crise sanitaire a inévitablement été synonyme de crise économique. Les petits commerces et artisans de proximité, notamment, ont été frappés de plein fouet. Pour certains, la casse a tout de même été limitée grâce à un océan d'initiatives positives. Et si on continuait dans ce sens pour éviter que les commerces de quartier ne se meurent ?

Du 17 mars au 11 mai 2020, confinement oblige, le pays a été en arrêt. Si cette quarantaine a profité aux supermarchés, elle a eu en revanche des conséquences désastreuses sur les petits commerces, proposant des achats "plaisirs" jugés non indispensables pendant cette crise sanitaire. Ainsi, certains ont peiné à sauver leur trésorerie quand d'autres carrément ont mis la clé sous la porte et ce, malgré un élan de solidarité sans faille. Et pour cause, moult plateformes se sont proposées de faire le relais entre commerçants et consommateurs avec, en prime une livraison à domicile express d'une praticité sans nom. De son côté, l'ingénieux site soutien commerçants artisans a permis de collecter pas moins de 2,5 millions d'euros en bons d'achats destinés à être utilisés post confinement dans les petits commerces. Il faut dire que les boutiques indépendantes présentent des avantages considérables et méritent donc d'être soutenues.

Petits commerces : pourquoi les soutenir ?

Si l'on en croit les résultats d'un sondage mené fin 2018 par l'institut CSA pour la CGAD, les Français seraient très attachés à leurs petits commerces. En effet, l'étude révèle que 90% d'entre eux les jugent dynamisants et responsables d'une certaine animation des territoires. Et 87% des sondés pensent même qu'ils sont nécessaires au lien social et au vivre ensemble. Car oui, qui dit commerces indépendants dit souvent effet de proximité, la visite à son artisan devenant presque un rituel et un climat de confiance s'installe aisément. Plus disponible et à l'écoute des besoins de ses clients, le commerçant est aussi plus enclin à distiller des conseils, reflétant son savoir-faire, quant à l'achat de tel ou tel produit. Produits qui sont en général synonymes de qualité et de fraîcheur, en ce qui concerne l'alimentation. Enfin, privilégier les artisans-commerçants c'est soutenir des entrepreneurs et producteurs locaux qui contribuent à préserver la planète en proposant des produits de saison.

Comment continuer à sauver les petits commerces ?

Dans la lignée des initiatives lancées durant le confinement, il est tout à fait possible de continuer à donner un coup de pouce aux commerçants afin de les aider à surmonter la crise actuelle. Ainsi, vous pouvez par exemple privilégier autant que possible le made in France. Que ce soit pour la mode, en faisant travailler des créateurs cocorico qui confectionnent des vêtements de A à Z dans l'Hexagone ou l'alimentation, en faisant une croix sur des fruits et légumes importés de l'étranger au profit de végétaux de saison cultivés avec passion par de petits producteurs locaux, achetés chez le primeur du coin ou directement chez un agriculteur.

Autre solution 2.0 : misez sur les réseaux sociaux, à l'instar du très populaire Instagram. Le bon réflexe ? Likez et commentez les publications de vos commerçants préférés et partager en masse leurs pages à votre communauté/abonnés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.