Coronavirus : doit-on s'attendre à ce que les codes de la société changent ?

Chargement en cours
Le Coronavirus a mis en lumière les difficultés rencontrées par le personnel soignant.
Le Coronavirus a mis en lumière les difficultés rencontrées par le personnel soignant.
1/2
© Adobe Stock, Rawpixel.com

En quelques mois, le coronavirus aura contaminé des millions d'individus à travers le monde, et fait plusieurs dizaines de milliers de morts. De nombreuses personnes se sont retrouvées au chômage technique ou en télétravail. Des professions ont été héroïques. Lorsque la crise sanitaire va se terminer, plus rien ne sera vraiment pareil. Zoom sur ce qui pourrait bien changer.

Un nouveau respect pour certains métiers

La crise sanitaire a permis aux Français de se rendre compte que, si certains jobs pouvaient s'arrêter ou fonctionner en télétravail, d'autres étaient absolument indispensables, et méritaient bien plus de respect que ce qui leur était accordé jusqu'à présent. En première ligne : le personnel soignant, bien évidemment. Médecins, infirmières et infirmiers, aide-soignants et aide-soignantes sont les véritables héros de ces derniers mois, travaillant jour et nuit pour s'occuper des malades, avec très peu de moyens et surtout, des protections quasi-inexistantes.

Mais ces personnes ne sont pas les seules. Des professions souvent sous-estimées ont également prouvé à quel point elles étaient essentielles : employés de supermarchés, éboueurs... Toutes ces personnes ont permis aux Français de pouvoir continuer à faire leurs courses, de ne pas crouler sous les poubelles... en risquant, eux aussi, de contracter le virus. Ils ont, à coup sûr, gagné une reconnaissance plus que mérité.

L'importance de l'école

Pendant toute la durée du confinement, les parents ont également découvert qu'il n'était pas si facile de se substituer à un enseignant. Alors que les professeurs des écoles subissent régulièrement des critiques, les parents ont pu réaliser à quel point il était chronophage de faire travailler un enfant toute la journée, de lui trouver des activités... Et encore, eux n'en ont généralement que très peu d'enfants à gérer, et pas des classes pouvant accueillir entre 20 et 35 élèves d'un coup. Le tout avec une réalisation : être prof, ce n'est pas si facile.

Une grande avancée dans le télétravail

Entre les grèves qui ont touché la capitale en décembre 2019 et le confinement du printemps 2020, bon nombre de Français ont été contraints de quitter leurs bureaux et leurs habitudes pour travailler depuis chez eux. Et grâce à cela, plusieurs d'entre eux ont réalisé que ce n'était pas si compliqué, voire que c'était beaucoup plus pratique. Très peu pratiqué jusqu'à présent en France, alors qu'il est très populaire dans certains pays du monde, le télétravail pourrait donc avoir gagné un regain d'intérêt, et des entreprises pourraient bien chercher comment développer cette méthode pour le bien-être de leurs employés.

Un nouveau sens des priorités

Même s'il est difficile de faire une liste exhaustive des conséquences du coronavirus et du confinement, une chose est sûre : ces derniers semaines ont permis aux Français de revoir leurs priorités : à commencer par passer plus de temps avec les gens qu'ils aiment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.