Comment préparer une succession ?

Chargement en cours
ll existe de nombreux outils permettant d'organiser sa succession de son vivant.
ll existe de nombreux outils permettant d'organiser sa succession de son vivant.
1/2
© Adobe Stock, rh2010

Pour des questions financières, mais aussi pour éviter d'éventuels conflits familiaux, il est important de préparer sa succession de son vivant. Un sujet complexe qui dépend de ses objectifs personnels et de la taille de son patrimoine. Découvrez tous nos conseils pour organiser la transmission de votre héritage en protégeant votre entourage.

Préparer sa succession : à quoi ça sert ?

Vous ne vous tournerez pas vers les mêmes solutions en fonction de vos objectifs. Quelle que soit la taille de votre patrimoine, vous intéresser de votre vivant à votre succession pourra vous permettre :

• de répartir vos biens autrement que dans le cas d'un héritage où rien n'a été prévu ;

• de mieux protéger votre compagne ou votre compagnon ;

• d'avantager l'un de vos enfants (le plus jeune ou le plus vulnérable par exemple) ;

• de laisser une partie de vos biens à une personne qui n'a pas de lien de parenté avec vous, ou dont le lien de parenté ne lui permettrait pas d'hériter via les règles par défaut.

Testament, assurance-vie... ces possibilités pour faciliter la succession

Il existe différents outils permettant d'organiser sa succession. Ceux-ci sont à choisir, en premier lieu, en fonction de vos objectifs. Mais la valeur de votre patrimoine, votre âge et le nombre de vos héritiers réservataires (ceux qui recevront obligatoirement une part de votre héritage) sont aussi à prendre en compte. Voici les principaux moyens de préparer votre succession :

L'assurance-vie : elle permet de transmettre une somme d'argent à ses proches avec une fiscalité allégée.

• La SCI (société civile immobilière) : elle facilite la transmission du patrimoine immobilier. La répartition des parts sociales entre les héritiers est plus précise que dans le cadre d'une indivision.

Le testament : il permet d'organiser le partage des biens meubles et immeubles entre les héritiers, ou encore d'améliorer la situation du conjoint.

• Le changement de régime matrimonial : cela permet de réorganiser le partage des biens communs entre époux, le plus souvent à propos du logement familial.

• Le contrat d'obsèques : il prévoit le financement de ses propres funérailles.

Organiser sa succession : le cas de la donation

Effectuer des donations de son vivant est également l'une des options les plus courantes pour organiser une succession. Elle est surtout intéressante dans le cas d'un patrimoine important, puisqu'elle permet de bénéficier d'abattements fiscaux qui réduiront, par anticipation, le coût futur de la succession. Il peut s'agir d'un don d'argent en la faveur d'un descendant direct (enfant, petit-enfant...), ou encore d'un don manuel d'une voiture, d'un bien mobilier, de bijoux... La donation a un effet immédiat, contrairement au legs qui ne prend part qu'après le décès de la personne.

Quelques conseils pour réussir sa succession

Avant d'entamer toute démarche, il est important de faire l'inventaire de votre patrimoine, de manière à avoir une meilleure visibilité sur ce que vous pouvez mettre en place. Si vous possédez des biens immobiliers, faites appel à plusieurs agences pour en déterminer la valeur. Par ailleurs, en famille, n'hésitez pas à aborder le sujet de votre héritage pour prendre connaissance, en douceur, des souhaits et des besoins de chacun. Enfin, la succession étant un sujet complexe, mieux vaut vous faire conseiller ! Rapprochez-vous pour cela d'un notaire ou d'un conseiller en patrimoine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.