Célibataire et sans enfant, le secret du bonheur pour les femmes ?

Chargement en cours
Pour de plus en plus de femmes, l'épanouissement ne passe plus par un mariage et des enfants.
Pour de plus en plus de femmes, l'épanouissement ne passe plus par un mariage et des enfants.
1/2
© Adobe Stock, DavidPrado

Laetitia Reboulleau

Les modèles familiaux sont en constante évolution, de même que les normes sociétales. Alors qu'elles ont longtemps subi des pressions pour se marier, fonder une famille, avoir des enfants, désormais, les femmes sont de plus en plus nombreuses à s'émanciper de ces diktats. Et d'après une étude, elles n'en seraient que plus heureuses.

"Si vous êtes un homme, mariez-vous. Si vous êtes une femme, ne vous donnez pas cette peine." Cette phrase prononcée par le psychologue comportementaliste Paul Dolan, enseignant à la London School of Economics, a de quoi étonner. Et pour cause, elle chamboule le modèle classique qui pousse les femmes à trouver un mari sous peine de finir vieille fille. Et pourtant, selon ce spécialiste, le bonheur de la gent féminine, de nos jours, ne se trouverait plus dans un schéma familial classique : couple, mariage, bébé.

La "vie parfaite", un mythe ?

À l'occasion d'une conférence baptisée "Escaping the myth of perfect life", soit "Échapper au mythe de la vie parfaite" qui s'est déroulée dans le cadre du Hay Festival, Paul Dolan a disséqué les résultats de plusieurs études sur l'épanouissement des femmes en fonction de leurs relations, et les résultats sont formels : "Les groupes de population les plus sains et les plus heureux sont les femmes qui ne se sont jamais mariées et qui n'ont jamais eu d'enfants (...) En tant qu'homme, vous gagnez plus d'argent et vivez plus longtemps tandis que les femmes meurent plus tôt quand elles sont mariées."

Pour lui, il est donc essentiel de sortir du modèle traditionnellement imposé par notre société, qui dit qu'une femme doit trouver un mari et avoir des enfants pour être heureuse. Cette vision très patriarcale et hétéro-centrée de la famille doit évoluer pour permettre aux femmes de s'épanouir sans avoir à subir le poids des regards, à cause de leur style de vie "différent".

La lutte contre la pression sociale

Si les femmes ont bien souvent du mal à assumer leur statut de célibataire, c'est justement à cause du regard des autres, et de la pression sociale : "Vous voyez une femme de 40 ans célibataire qui n'a jamais eu d'enfants ? On lui dit souvent que 'c'est dommage, qu'elle rencontrera peut-être l'homme de sa vie un jour et que ça changera", affirme le comportementaliste. Il suffit d'ailleurs de regarder l'exemple de Jennifer Aniston pour constater qu'il n'a pas tort : l'actrice a beau être très épanouie, elle est sans cesse interrogée sur son désir d'enfant et sur les échecs de ses histoires d'amour.

Pour ne pas risquer de passer pour des vieilles filles ou d'éternelles célibataires, certaines femmes préfèrent en effet s'engager dans des relations par dépit, avec des personnes qui ne font pas totalement leur bonheur. Ce qui est malheureusement la porte ouverte aux relations toxiques et les empêche d'être heureuses. Au contraire, le fait d'être en couple avec quelqu'un qui les rend malheureuses peut avoir un sérieux impact sur leur espérance de vie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.