5 jeunes activistes qui veulent changer le monde

Chargement en cours
Greta Thunberg participe au mouvement "Global Strike For Future" à Stockholm, le 24 mai 2019.
Greta Thunberg participe au mouvement "Global Strike For Future" à Stockholm, le 24 mai 2019.
1/2
© BestImage, AFTONBLADETBILD

Fabien Gallet

Adolescents et jeunes adultes sont de plus en plus nombreux à s'engager pour défendre les droits de l'Homme ou pour éveiller les consciences sur d'autres problématiques telle que l'écologie. En voici 5 sur lesquels il faut compter. De quoi prouver qu'il n'y a pas d'âge pour soutenir une cause, quelle qu'elle soit.

Greta Thunberg : porte-parole d'une jeunesse écologiste

Impossible d'être passé à côté de cette jeune Suédoise de 16 ans devenue en 2018 la figure de l'engagement écologique et de la lutte contre le réchauffement climatique. Organisant une grève de l'école chaque semaine, le vendredi, son mouvement pour le climat baptisé "Fridays for Futur" a été suivi dans le monde entier. L'adolescente a par ailleurs fait beaucoup parler d'elle après son intervention lors de la COP 24 pendant laquelle elle a mis en avant l'inefficacité des politiques en matière d'écologie. Aussi, début juin 2019, elle a reçu le prix d"ambassadrice de conscience" décerné par Amnesty International. Greta Thunberg participera au Sommet mondial sur le climat organisé en septembre prochain à New York.

Emma Gonzalez : la militante anti-armes

Le 14 février 2018, une fusillade éclate au lycée de Parkland, en Floride. Pas moins de 17 personnes perdent la vie. Parmi les rescapés : Emma Gonzalez, 18 ans. Après cette tuerie, elle va devenir le visage de la lutte contre les armes à feu, livrant plusieurs discours pour éveiller les consciences et pointer du doigt le soutien de Donald Trump à la NRA, le lobby pro-armes. C'est le cas le 24 mars 2018 à Washington, en marge de la manifestation "Marche pour nos vies". Une prise de parole marquante durant laquelle elle observe quatre minutes de silence sur les six minutes et vingt secondes du temps imparti, soit la durée de la fusillade. Ses larmes feront le tour du monde, tout comme sa conclusion : "Battez-vous pour vos vies avant que ce ne soit le boulot de quelqu'un d'autre !"

Malala Yousafzai : un combat pacifique pour l'éducation

Cela fait 10 ans déjà que cette Pakistanaise milite pour l'éducation. Celle des enfants et surtout celle des filles. Un engagement qui lui a valu d'être attaquée par des talibans en 2012. Soignée au Royaume-Uni, elle poursuit son combat (et ses études), plus motivée que jamais, ce qui lui permet de recevoir le prix Nobel de la paix en 2014. Cinq ans ont passé et Malala Yousafzai, 21 ans, est toujours sur le devant de la scène : elle participera au sommet du G7 à Biarritz fin août 2019. Objectif : augmenter les financements pour fournir une éducation digne de ce nom (notamment numérique) aux jeunes filles.

Melati et Isabel Wijsen : le plastique dans le viseur

Ces deux soeurs originaires de Bali ont très tôt oeuvré pour faire disparaître les sacs plastiques qui polluent massivement l'île indonésienne. En 2013, alors qu'elles n'ont que 10 et 12 ans, elles fondent Bye Bye Plastic Bags, une ONG très vite soutenue par les habitants et des acteurs de poids... notamment le gouverneur de Bali, Mangku Pastika, lequel a entendu parler de leur grève de la faim. Ce dernier leur fait alors la promesse d'agir, ce qu'il fera le 24 décembre 2018 en annonçant la fin du plastique à usage unique sur l'île. Mission accomplie, mais Melati et Isabel poursuivent leur combat.

Jazz Jennings lutte pour les droits des transgenres

Née de sexe masculin, Jazz Jennings, 18 ans, a été la plus jeune personne à se voir diagnostiquer une dysphorie de genre (à 5 ans). Elle s'est vite rendue compte de la difficulté du quotidien des transgenres. De quoi la pousser à témoigner et militer, sur les réseaux sociaux puis à la télévision. Un moyen pour elle de se faire entendre et d'éveiller les consciences, notamment celles des politiques, sur le sujet. Devenue ambassadrice de la marque Gillette Venus en 2019, celle qui faisait partie des adolescents les plus influents du monde en 2014 selon le Time, a récemment été acceptée à Harvard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.