Avoir son amoureux sur les réseaux sociaux : cool ou pas ?

Chargement en cours
1/2
© DR, Fotolia
A lire aussi
Article

Purepeople

Avoir son amoureux en ami sur les réseaux sociaux n'est pas toujours simple à gérer. Ce type de sites permet la traque, la surveillance quasi-permanente et ultra-précise. Grâce aux outils de géo-localisation, on peut savoir tout ou presque d'une personne en une simple vérification de son profil. Alors avoir son amoureux en ami sur les réseaux sociaux, bonne idée ou piège à éviter ?

Le principal enjeu du réseau social dans notre vie amoureuse, c'est qu'il est une représentation directe du climat qui règne au sein de notre couple. Si personne n'est jaloux, si la relation se déroule de manière paisible et que la confiance est un maître-mot dans notre manière de voir la vie à deux, alors les réseaux sociaux ne seront absolument pas un problème. En règle générale, pour les couples solides qui ont déjà un peu de vécu, tout ceci peut même sembler bien futile.

En revanche, pour les couples récents ou pour les personnes jalouses, Facebook, Twitter et compagnie sont le moyen idéal de surveiller les moindres faits et geste de son amoureux. Le problème est que l'on peut vite devenir paranoïaque. La virtualité des interactions est un excellent carburant pour notre imagination. Un commentaire un peu trop sympathique sur le statut d'un contact un peu trop sexy et on s'imagine le pire. Même si toutes ces petites actions virtuelles n'ont aucune conséquence sur la vie réelle, on est tenté de leur accorder beaucoup trop d'importance. À tort, c'est évident : le vrai danger n'est pas dans ce qui est visible mais dans ce qui ne l'est pas. Si notre homme entretien une relation ambigüe avec une fille, il sera suffisamment intelligent pour ne pas lui laisser des messages visibles par tous (du moins, en théorie). Alors comment protéger son couple de toute cette suspicion bien souvent inutile ?

Dire non

La première façon est de ne pas accepter d'être "amis" sur internet. Après tout, nous ne le sommes pas vraiment dans la vie, alors pourquoi ce besoin d'accéder à une fausse amitié ? Au tout début, une relation est fragile. Il vaut mieux préférer vivre rien qu'à deux, sans spectateurs et apprendre à se connaître simplement. Il est plus agréable de rencontrer ses amis respectifs autour d'un bon repas. À l'ancienne.

Dire oui, mais...

Si l'amitié est déjà acceptée et que nous nous retrouvons avec notre amoureux dans nos contacts ou tout simplement que nous nous mettons en couple avec quelqu'un que l'on a déjà dans sa liste d'amis, il existe quelques menus moyens d'agir. Mais la limitation de l'accès à certaines informations peut être mal prise. De manière plus logique, il faut tout simplement prendre garde à ce que l'on écrit. Les paroles s'envolent, les écrits restent, c'est bien connu et de manière accrue sur Internet. Un message laissé sur un "mur" peut être retrouvé plusieurs mois après son écriture. Il faut toujours garder ça en tête.

"En couple" ou pas ?

Désormais, les couples ont un nouveau dilemme : l'actualisation de leur statut amoureux. Délicat de ne pas froisser son conjoint en refusant d'afficher son amour pour lui. Et dans l'autre sens, délicat de ne pas lui mettre la pression en lui demandant d'officialiser la relation. Véritable petit "mariage virtuel", ce statut amoureux public est devenu problématique pour les couples récents. Mieux vaut en parler préalablement ensemble, tout simplement et se poser les vraies questions : à quoi sert cette fonctionnalité ? Que nous apporte-t-elle ?

Le compte pour deux ?

Certains couples ont trouvé la solution pour réduire à néant les problèmes de jalousie et de surveillance en ouvrant un compte commun. Les profiles type "Unetelle et Untel Dupont" sont de plus en plus nombreux. Une vie sociale commune poussée à l'extrême, c'est accepter de ne faire plus qu'un d'une certaine manière. Mais est-ce vraiment très sain ? À vous de voir. Tout dépend de votre ressenti, encore une fois.

Il ne faut cependant pas tout voir en noir. Pour les célibataires, les réseaux sociaux peuvent être un bon moyen de faire connaissance de manière décomplexée. Alors qu'il peut être gênant de téléphoner à quelqu'un que l'on vient juste de rencontrer, flirter sur les réseaux sociaux est très facile. Un tweet par ci, un message par là, et en peu de temps, on fait connaissance. Pourquoi s'interdire cette facilité après-tout ?

Le tout est donc de faire preuve de bon sens. Pour les couples récents, autant rester prudent et pour tout le monde, privilégier la communication réelle à la communication virtuelle. Rien de bien sorcier, en somme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.