Lors de sa garde à vue, Nicolas Sarkozy a failli dormir sur une chaise

par Closer

Mis en examen au terme de sa garde à vue pour " corruption passive, financement illicite de campagne électorale et recel de détournements de fonds publics libyens ", Nicolas Sarkozy tente depuis de se défendre face à ces accusations.

Et si lors de sa garde à vue qui s'est déroulée du 20 au 21 mars, Nicolas Sarkozy a mis en avance son ignorance quant aux agissements de ses subordonnés Claude Guéant et Brice Hortefeux, il a aussi fait savoir aux enquêteurs qu'il vivait " l'enfer de la calomnie ".

Ainsi, les auditeurs de la célèbre station de radio ont découvert que le fondateur des Républicains a bien failli dormir sur une chaise : " On prolonge, vous dormirez-là" auraient fait comprendre les juges à Nicolas Sarkozy aux alentours de 20H.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.