TPMP : craquage en direct pour protester contre "la télé devenue trop chiante"

TPMP : craquage en direct pour protester contre "la télé devenue trop chiante"
Cyril Hanouna et Benjamin Castaldi lors de l'émission "Touche pas à mon poste" (TPMP) à Paris, le 15 septembre 2016.

Voilà une séquence qui va encore faire parler d'elle... Jeudi 12 novembre 2020, sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), Cyril Hanouna a demandé à ses chroniqueurs si selon eux la télé était "devenue trop chiante". Une question qui a vivement fait réagir, notamment Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire, qui ont craqué en plein direct, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs.

"À l'époque tout le monde fumait, les comédiens fumaient sur le plateau. Aujourd'hui tu fais une blague c'est mal perçu", a commencé l'ancien présentateur de Secret Story. Il faut dire que toute l'équipe garde en mémoire les nombreuses fois où le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) s'est retourné contre l'émission. "Cyril a été condamné, c'était totalement injuste. Aujourd'hui, si ça continue comme ça, on ne pourra plus rien faire du tout", termine Benjamin Castaldi avant de se lever et d'ouvrir sa chemise pour "montrer ses seins parce que c'est interdit". Mais le chroniqueur ne s'est pas arrêté là. Encouragé par le reste du plateau, il a également montré ses fesses !

"C'est la société qui est devenue chiante"

Dans la foulée, Jean-Michel Maire a également tenu à pousser son coup de gueule. "La télé est devenue chiante, oui, mais c'est la société qui est devenue chiante. Le plus triste, c'est que la télé soit en décalage avec la vraie vie. Pourquoi sur une terrasse de café, on peut fumer à côté de tout le monde sans que personne ne râle et pourquoi sur un plateau de télé, ça passe pas ?", s'est-il emporté. Pour joindre le geste à la parole, le chroniqueur de 59 ans a sorti une cigarette avant de la mettre à la bouche. Mais c'était sans compter sur Cyril Hanouna, qui garde en tête sa condamnation à 3 millions d'euros d'amende pour un canular téléphonique jugé homophobe. Prévoyant, "Baba" a donc tout de même demandé à Jean-Michel Maire de quitter le plateau pour allumer sa cigarette.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.