Tex évincé des Z'amours : l'animateur dénonce une "trahison"

Tex évincé des Z'amours : l'animateur dénonce une "trahison"
Tex à la 35e Nuit des Publivores au Grand Rex à Paris, le 17 septembre 2015.

Lundi 30 novembre 2020, Evelyne Thomas a démarré la semaine en recevant Tex dans l'émission qu'elle anime sur Non Stop People. L'occasion pour l'ancien présentateur des Z'amours de revenir sur son éviction survenue trois ans auparavant.

En décembre 2017, après dix-sept ans de bons et loyaux services, Tex est remercié par Sony Pictures Television, qui produit l'émission Les Z'amours. Un mois plus tard, Bruno Guillon reprend les commandes du programme diffusé sur France 2. Une éviction survenue après "avoir prononcé une blague faisant référence aux femmes victimes de violences conjugales sur le plateau de C'est que de la télé sur C8", rappelle Non Stop People. Une "blague" présente dans son spectacle "depuis des années", tient à préciser l'animateur et humoriste auprès d'Evelyne Thomas.

"J'ai trouvé que c'était une vraie trahison"

Face à l'animatrice, Tex raconte comment il a appris la (mauvaise) nouvelle : "On était en plein tournage des émissions, ce qui fait que ça rajoute à la trahison (...) J'ai trouvé que c'était une vraie trahison de la part de la chaîne, de la production avec laquelle je travaillais depuis 17 ans, des gens que je connaissais, qui m'ont envoyé des mots. Il n'y avait plus rien d'humain. C'est comme un procès. Tu reçois un premier courrier, tu n'y crois pas, tu appelles les gens (...) Toutes ces procédures, c'était tellement à des kilomètres de moi que j'ai tout pris dans la figure. J'ai rien gagné, j'ai tout perdu dans le procès." En effet, par la suite, Tex a saisi les prud'hommes pour dénoncer ce licenciement abusif de la part de la société de production, mais la justice a confirmé la rupture du contrat pour faute grave. Réclamant 1,2 million d'euros, le tribunal lui a accordé "seulement" 45 000 euros d'indemnités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.