Sophie Davant dénonce les "animosités" entre les acheteurs d'Affaire Conclue

Sophie Davant dénonce les "animosités" entre les acheteurs d'Affaire Conclue
Sophie Davant lors de la 33e édition du Téléthon au Parc de la Villette à Paris, le 7 décembre 2019.

Dans les colonnes de Télé 2 Semaines en kiosque le 14 décembre 2020, l'animatrice de France Télévisions a fait quelques révélations sur les coulisses de son émission phare, Affaire conclue.

Le 21 décembre prochain, l'émission Affaire conclue sera proposée en prime time sur France 2. C'est à cette occasion que Sophie Davant a été interviewée, dans Télé 2 Semaines, par ses propres collègues acheteurs. Et alors que l'homme d'affaires et antiquaire Julien Cohen l'interrogeait sur "sa team idéale", celle qui a dû se "bagarrer" pour réussir à la télé s'est défilée, mais a fait quelques confidences à propos de l'ambiance sur le plateau.

"Il y a parfois des susceptibilités"

"Il y a forcément des 'historiques', comme toi ou Caroline (Margeridon, ndlr). Mais c'est très important d'avoir également des petits nouveaux performants, comme Damien Tison. L'équipe ne cesse de se renouveler et on fait tout pour qu'il y ait un mélange de personnalités différentes", a répondu l'animatrice avant de révéler : "Ce n'est pas toujours facile à gérer. Il y a parfois des susceptibilités, des animosités et des clans. Les acheteurs sont livrés au vedettariat et il peut y avoir des excès. Je joue alors un rôle de grande soeur en les calmant et en expliquant qu'on ne peut pas faire n'importe quoi publiquement."

Une dernière petite phrase qui fait, entre autres, référence à Pierre-Jean Chalençon, contraint de quitter Affaire conclue après plusieurs polémiques . "Il manque à l'émission, mais ce n'est pas faute de l'avoir alerté à plusieurs reprises...", a regretté Sophie Davant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.