Questions pour un champion : nouvelle règle du jeu, Samuel Étienne explique

Questions pour un champion : nouvelle règle du jeu, Samuel Étienne explique
Samuel Étienne sur le plateau de Questions pour un champion, en 2017.

Lundi 22 février 2021, Samuel Étienne fêtait ses cinq ans à la tête de Questions pour un champion. À cette occasion, une nouvelle règle a fait son entrée dans le célèbre jeu de France 3. Une "petite révolution", comme l'a indiqué le présentateur le même jour, sur Europe 1 dans Culture Médias.

Il a succédé à Julien Lepers avec brio et célèbre désormais ses cinq ans à la présentation de Questions pour un champion. Samuel Étienne, qui cartonne également sur Twitch, était invité sur Europe 1 à l'occasion de cet anniversaire. Il a alors expliqué une nouvelle règle du jeu entrée en vigueur cette semaine. "C'est un jeu qu'on essaye de toiletter de temps en temps, on garde les fondamentaux tout ça... mais il doit changer légèrement pour évoluer avec son temps", a-t-il commencé par rappeler.

Des candidats pouvant gagner "à l'infini"

Le présentateur au torse entièrement tatoué a poursuivi : "Là on a cassé la sacro-sainte règle des 5 victoires, à partir de ce soir." En clair ? "Jusqu'à maintenant dans les émissions quotidiennes de Questions pour un champion, on ne pouvait pas dépasser les 5 victoires d'affilées, à 5 victoires on gagnait la cagnotte et puis ça s'arrêtait là, on revenait ensuite Super Champion. J'ai proposé qu'on fasse une petite révolution : maintenant les candidats peuvent gagner 6, 7, 8 fois... à l'infini en fait", a-t-il résumé, qualifiant cela de "petite révolution".

Contrairement à d'autres émissions comme Tout le monde veut prendre sa place, le champion ne bénéficie d'aucune protection particulière et refait toutes les manches, comme les autres candidats. Un challenge difficile mais pas impossible, comme l'a indiqué Samuel Étienne, qui enregistre les émissions plusieurs semaines avant leur diffusion : "Il y a effectivement déjà un champion qui a dépassé les 5 victoires !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.