Quand Étienne Mougeotte se souvient du couple formé par Claire Chazal et PPDA

Quand Étienne Mougeotte se souvient du couple formé par Claire Chazal et PPDA
Patrick Poivre d'Arvor et Claire Chazal à la 11e édition du "BGC Charity Day" à Paris, le 11 septembre 2015.

Aux éditions Calmann-Lévy, Étienne Mougeotte sort un livre truffé de révélations sur les coulisses médiatiques de la première chaîne. Dans "Pouvoirs", paru mercredi 3 janvier 2021, il revient aussi sur le couple formé par Claire Chazal et Patrick Poivre d'Arvor.

Ancien numéro deux de la Une, Étienne Mougeotte a été au coeur du domaine médiatique pendant des décennies, côtoyant les ténors du petit écran et étant mis au courant de tous les secrets. "Il a débuté en 1967 comme reporter à France Inter grâce à Jean-Pierre Elkabbach. Puis il débarque à Europe 1 avant d'être propulsé au 20 Heures de la première chaîne de l'ORTF. Il dirigera ensuite le magazine Télé 7 jours, Le Journal du dimanche et Le Figaro. Avant de raccrocher en 2018 après six ans à la tête de Radio Classique", explique Le Parisien. Dans son nouveau livre intitulé "Pouvoirs", l'homme des médias est revenu notamment sur deux figures du JT de TF1 : Claire Chazal et Patrick Poivre d'Arvor, collègues à l'antenne mais un temps en couple hors des caméras.

"Vous êtes la Elizabeth Taylor et le Richard Burton de TF1"

Leur ancien boss a révélé dans son ouvrage avoir trouvé des surnoms particuliers pour les deux présentateurs ; une comparaison flatteuse avec deux monstres du divertissement dans une autre catégorie qui est le septième art. "Vous êtes la Elizabeth Taylor et le Richard Burton de TF1", leur disait-il de manière récurrente. Étienne Mougeotte a, ensuite, tenu à donner des détails sur les personnalités de chacun, comme l'a partagé Le Parisien : "De Patrick Poivre d'Arvor, qui a pris la porte un an après son départ, il assure qu''on lui pardonne tout', même 'son interview fabriquée de Fidel Castro' ou 'sa faiblesse pour Pierre Botton, le gendre de Michel Noir, le maire de Lyon, dont il acceptera les cadeaux'. PPDA est à l'époque 'un personnage qui suscite une réelle fascination' et écoute les remarques 'mais n'en pense pas moins'. Avec Claire Chazal, sa relation est 'plus affective'. 'Je sens bien que la critique la touche'."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.