Pépita victime de racisme dans Pyramide ? Elle met les choses au point

Pépita victime de racisme dans Pyramide ? Elle met les choses au point
Portrait de Pépita, pris en 1997.

Mardi 30 mars 2021 au cours de l'émission Canap 95 diffusée sur TMC, des séquences du jeu télévisé culte Pyramide ont refait surface. Parmi elles, les téléspectateurs ont été surpris d'entendre des propos qu'ils jugent racistes et sexistes ciblant la co-animatrice Pépita, de la part de Patrice Laffont et Laurent Broomhead. Deux jours plus tard, alors que la polémique a pris de l'ampleur sur le Net, la principale intéressée a tenu à mettre les choses au clair dans les colonnes du Parisien et par téléphone dans l'émission Touche pas à mon poste !

À la suite de l'émission Canap 95 diffusée sur TMC mardi 30 mars, des séquences de Pyramide sont au coeur d'une polémique, vingt-cinq ans après leur diffusion. Des extraits dans lesquels Pépita est selon les internautes victime du racisme et de misogynie ordinaires des années 1990. Prévenue par ses proches de la polémique, la principale intéressée a tenu à mettre les choses au point.

"Ceux qui m'ont humiliée, blessée, c'est TMC"

"Ça a été extrêmement violent pour moi", commence par raconter Pépita dans Touche pas à mon poste avant de poursuivre : "Mon sang n'a fait qu'un tour, TMC et la production se sont servis de moi. C'est un montage, ce ne sont pas les images complètes. Je suis enragée. Je ne permettrais jamais qu'on accuse mes ex-collègues de racisme ou de misogynie. Ces gens-là m'ont super protégée ! Je ne supporte pas qu'on salisse cette émission parce que j'y ai vécu des moments merveilleux. Ceux qui m'ont humiliée, blessée, c'est TMC."

Selon elle, les séquences diffusées ont été sorties de leur contexte. "Il suffit de regarder la séquence dans son intégralité pour comprendre qu'elle n'était pas du tout raciste. On en riait entre nous, de bon coeur. Il n'y avait aucun malentendu ni sous-entendu. Personne n'a perçu cela comme du racisme à l'époque. Et je peux vous dire que si quelqu'un m'avait réellement manqué de respect, je lui serais directement rentrée dedans. Jamais je n'aurais accepté un tel comportement", a-t-elle raconté auprès du Parisien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.