Patrick Sébastien sur ses émissions : "Je m'occupais de tout"

Patrick Sébastien sur ses émissions : "Je m'occupais de tout"
Patrick Sébastien lors de l'enregistrement de l'émission Le grand cabaret sur son 31, le 9 décembre 2011.

Samedi 21 novembre 2020, C8 a diffusé le premier volet du documentaire "Sébastien à la télé, c'est fou !", retraçant la longue carrière télévisuelle de l'emblématique animateur. Au micro d'Anne Roumanoff sur Europe 1, lundi 30 novembre, Patrick Sébastien a fait le parallèle entre ses débuts sur le petit écran et la télévision d'aujourd'hui.

En cette fin d'année 2020, C8 a décidé de mettre à l'honneur la carrière de Patrick Sébastien dans un documentaire découpé en trois parties : "Sébastien à la télé, c'est fou !". À cette occasion, l'intéressé s'est rendu sur le plateau de l'émission de Ça fait du bien, animée par Anne Roumanoff sur Europe 1, lundi 30 novembre. Le temps pour l'animateur d'évoquer les changements survenus à la télévision, dont il a été témoin au cours de sa carrière. À propos du documentaire, Patrick Sébastien raconte : "On s'aperçoit quand même qu'on n'a pas fait semblant. On a bossé, on a créé. Toutes les émissions que j'ai faites pendant 30 ans, je les ai créées, j'ai écrit tous les sketchs. Je m'occupais de tout, même de la lumière, etc."

"J'ai vu passer ensuite des produits, plus des artistes"

C'est auprès de Guy Lux que Patrick Sébastien a appris à mettre sur pieds ses nombreuses émissions. "C'était un bordel avec Guy ! Il pouvait avoir une émission en direct le soir et dire à 20h30 : 'Ce n'est pas possible, ça ne pourra jamais se faire !' Mais il y avait toujours un miracle. Et c'était toujours bon enfant", se souvient celui qui a animé Le Plus Grand Cabaret du monde de 1998 à 2019. Si l'homme se dit "nostalgique" de cette période, il admet une nouvelle fois ne pas vouloir revenir sur le petit écran, expliquant que la télé a bien changé depuis ses débuts. "Les mecs étaient formidables, c'était des artistes. Ce que je dis dans le documentaire, c'est que j'ai vu passer ensuite des produits, plus des artistes", explique-t-il avant de préciser : "Je ne suis pas fâché de ne plus être à la télé, et je n'y reviendrai pas."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.