Miss France en dédicace : Sylvie Tellier revient sur la polémique

Miss France en dédicace : Sylvie Tellier revient sur la polémique
Amandine Petit, élue Miss France 2021 au Puy du Fou, le 19 décembre 2020 sur TF1.

La belle Amandine Petit, fraîchement sacrée Miss France 2021, était samedi 2 janvier 2021 en Moselle pour sa toute première séance de dédicaces. L'événement s'est rapidement transformé en polémique à cause de la foule présente. Sylvie Tellier, directrice du comité, réagit.

Bien que le port du masque ait été respecté dans l'enceinte du centre commercial de Farébersviller, l'attroupement de centaines de badauds, occasionné par la venue de la nouvelle Miss France, a éclipsé les gestes barrières. De plus, ce lieu de shopping est situé en Moselle, l'un des départements les plus touchés par la pandémie et également l'un de ceux concernés par le couvre-feu de 18 heures. Il n'en fallait pas plus pour que le ton monte sur les réseaux sociaux. Les internautes ont fait part de leur "dégoût" et de leur "incompréhension" pour ce rassemblement en l'honneur d'une reine de beauté alors que les théâtres, restaurants, cinémas, parcs de loisirs ou encore discothèques ont l'interdiction d'ouvrir leurs portes pour accueillir du public. Dans les colonnes du Parisien, Sylvie Tellier a tenu à répondre à cette polémique.

Première sortie officielle, premier problème

La remplaçante de Geneviève de Fontenay se dédouane de la "gestion du public" : "Nous avons volontairement reporté le retour d'Amandine en Normandie pour ne pas créer un événement qui, dans un contexte sanitaire, pourrait créer un regroupement de personnes. Concernant la séance de dédicaces de samedi, nous ne sommes pas organisateurs. Nous avons accepté l'invitation du Républicain Lorrain. La gestion du public n'est pas de notre ressort. Mon collègue qui était sur place a constaté que toutes les mesures de sécurité et de distanciation sociale étaient mises en place. Nous travaillons depuis longtemps avec eux." Sylvie Tellier poursuit : "Enfermer Amandine chez elle, c'est non. Nous ferons exactement comme Clémence Botino l'a fait l'an passé. Nous avons participé à des événements, à des élections locales, régionales, nous avons répondu à des invitations pour des séances de dédicaces, toujours dans le respect des normes sanitaires."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.