Jean-Pierre Pernaut sur son départ du JT : "J'ai mal vécu mon dernier mois"

Jean-Pierre Pernaut sur son départ du JT : "J'ai mal vécu mon dernier mois"
Jean-Pierre Pernaut lors du tournage de l'émission Votre plus beau marché de France à Montbrison, le 14 juin 2019.

Invité dans l'émission Ça fait du bien d'Europe 1, mardi 16 février 2021, Jean-Pierre Pernaut a évoqué ses derniers mois à TF1.

Tiraillé entre son amour pour son travail, son équipe, son public et son envie de prendre sa retraite du JT de TF1, Jean-Pierre Pernaut s'est longtemps questionné. Devait-il passer le flambeau ou bien continuer à présenter le journal après ses soixante-dix ans ? Il a choisi la première solution après une mûre réflexion, ce qui ne l'a pas empêché de mal vivre ces derniers instants dans les locaux de la première chaîne. Sa première grande frustration est apparue au moment du premier déconfinement : "Je voulais rentrer le 11 mai comme tout le monde mais le médecin de travail de TF1 a préféré que je reste chez moi." Il a poursuivi : "J'ai mal vécu mon dernier mois parce que je tournais en rond et je voulais rentrer dans le studio. Quand je suis revenu, j'étais content de retrouver mon bureau mais j'avais déjà décidé de partir."

Au revoir Jean-Pierre !

Et le 18 décembre dernier, le grand jour était arrivé. Jean-Pierre Pernaut a laissé son fauteuil à Marie-Sophie Lacarrau, non sans prononcer un émouvant discours d'adieu : "J'ai écrit un petit texte. Je m'y prépare depuis des mois et pourtant j'ai du mal à garder la tête froide. On a créé des liens très forts. Je voudrais vous dire que j'y ai mis toute ma passion pendant presque la moitié de ma vie. C'était un honneur de pouvoir traverser la petite et la grande histoire du monde grâce à vous, votre fidélité et pour beaucoup, celle de vos parents et grands-parents. Ça a été une extraordinaire aventure d'impulser le travail de tant d'équipes pendant toutes ces années, pour vous écouter, faire entendre tous ceux qu'on n'entend pas ailleurs. Ça a été ma ligne de conduite depuis 33 ans. Et j'en suis très fier."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.