Jean-Luc Reichmann : son sketch délirant sur les PCR et sa tache sur le nez

Jean-Luc Reichmann : son sketch délirant sur les PCR et sa tache sur le nez
Jean-Luc Reichmann lors du 22ème Festival des créations télévisuelles de Luchon, le 7 février 2020.

Dimanche 15 novembre 2020, Jean-Luc Reichmann a publié une vidéo sur Instagram, dans laquelle il plaisante sur les tests PCR qui auraient causé sa tache de vin sur le nez.

En février 2019, Jean-Luc Reichmann révélait dans Le Parisien, avoir été la cible de moqueries, notamment de la part d'un professeur, à cause de sa tache de vin sur le nez : "Quand un prof me disait, 'La tache au tableau !' devant 30 élèves, j'étais en perdition totale à 14 ans." Des années plus tard, l'animateur de TF1 a laissé les complexes de côté, et surprend à rire de lui-même. Dimanche 15 novembre 2020, dans une vidéo postée sur Instagram, celui qui porte sur le petit écran la série "Léo Matteï, Brigade des mineur", s'est amusé des tests PCR et de sa tache.

Une touche d'humour dans une période compliquée

Jean-Luc Reichmann se met en scène dans une vidéo légendée "Quand ça va trop loin...", dans lequel il imagine le déroulé d'un test PCR qui s'est mal déroulé : "Chérie, je crois sincèrement que les tests PCR, tu sais : le coton-tige dans le nez, l'infirmière elle le pousse trop loin parce que ça fait un truc bizarre. Ils doivent percer un truc, ça fait une tache bizarre sur le nez."

Et le compagnon de Nathalie Lecoultre ne s'arrête pas là : "Et en plus je crois avoir des hallucinations. Je ne sais pas, je te trouve différente en ce moment, tu vois, c'est quelque chose que je ne peux pas t'expliquer. Je vais lui dire à l'infirmière quand je vais la voir de ne pas forcer si loin parce qu'à un moment, je ne sais pas, je ne te vois pas comme d'habitude. Je vais lui dire à l'infirmière pour la prochaine fois." Dans cette vidéo, pleine d'autodérision, la chérie évoquée n'est d'autre qu'une femme sur un poster où deux têtes de Mickey sont dessinées sur sa poitrine. Un sketch qui a beaucoup amusé ses abonnés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.