Fabien Lecoeuvre : son salaire pour Les Années Bonheur dévoilé

Fabien Lecoeuvre : son salaire pour Les Années Bonheur dévoilé
Fabien Lecoeuvre lors de la première édition des "Écrivains chez Gonzague Saint Bris" à Chanceaux, le 26 août 2017.

Célèbre attaché de presse, écrivain et chroniqueur, aussi bien à la télé qu'à la radio, Fabien Lecoeuvre a côtoyé de nombreuses célébrités et a longtemps travaillé aux côtés de Patrick Sébastien, avec lequel il a co-animé l'émission Les Années Bonheur de 2006 à 2019. Invité sur le plateau de L'instant de Luxe sur Non Stop People, jeudi 10 décembre 2020, il a révélé quel était le salaire qu'il touchait pour chaque émission.

Si son activité est majoritairement tournée vers l'écriture, avec plus de cinquante ouvrages publiés à son actif, Fabien Lecoeuvre dispose aussi d'un petit palmarès télévisuel. Son principal fait d'arme étant la co-animation des Années Bonheur sur France 2, aux côtés de Patrick Sébastien pendant près de treize ans. Une émission pour laquelle le chroniqueur a gagné de très belles sommes. "Quand je participais aux Années Bonheur, j'étais payé 7.200 euros par émission. J'en faisais une par mois. Je ne me suis jamais plaint", dévoile-t-il au micro de Jordan de Luxe.

"J'ai toujours bien gagné ma vie"

Cependant, Fabien Lecoeuvre assure qu'il n'était pas particulièrement privilégié : "Sébastien est un seigneur. Et je peux vous dire que tous les musiciens de l'orchestre et les artistes étaient aussi payés quand ils faisaient l'émission, on oublie ça. Les défraiements pour les billets d'avion etc... quand ils viennent de loin. On a fait venir des gens de Los Angeles, d'Afrique, de partout ! Evidemment ça coûte de l'argent." Mais n'allez pas croire que l'écrivain, aujourd'hui âgé de 62 ans, s'est reposé uniquement sur ces contrats télévisés. "J'ai toujours bien gagné ma vie, je n'ai pas de souci. En même temps, j'ai une société. C'est important de le rappeler. Et je fais vivre quatre personnes depuis 27 ans", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.