Évelyne Dhéliat : "Ma carrière repose surtout sur la chance"

Évelyne Dhéliat : "Ma carrière repose surtout sur la chance"
Évelyne Dheliat pose à Cabourg lors de la 20ème edition des "Trophées Épona", le 12 octobre 2013.

En couverture du dernier numéro de Télépoche, qui couvre les programmes du samedi 27 février 2021 au vendredi 5 mars, Évelyne Dhéliat est aussi à l'honneur dans un long entretien où elle se confie sur sa carrière mais aussi sa famille.

Elle incarne les beaux jours de la météo de TF1 où elle officie par tous temps depuis septembre 1992. La consoeur de Tatiana Silva et Louis Bodin, et anciennement de l'inoubliable Catherine Laborde, est une figure du petit écran très appréciée par le public. Cette longévité sur la Une, l'humble Évelyne Dhéliat révèle qu'elle ne la devrait qu'à la "chance" : "Vous savez, ma carrière repose surtout sur la chance d'avoir été là au bon moment. Je n'ai jamais pris la place de quelqu'un. J'ai beaucoup travaillé mais j'ai surtout eu des opportunités à saisir. Ça a été une succession de coups de chance et l'attachement du public a fait le reste." Mais c'est surtout par son professionnalisme que la septuagénaire marque le programme. Une passion communicative pour les phénomènes atmosphériques, les précipitations et les projecteurs qu'elle a réussi à transmettre à ses petits-enfants.

"Mes petits-fils sont très intéressés par mon métier"

Si sa fille Olivia, une avocate née en 1967, n'a pas voulu suivre les pas de sa mère, ces deux petits-fils ont pris goût à l'audiovisuel. Leur mamie anciennement speakerine a expliqué : "Il est possible que ça ait sauté une génération. Mes petits-fils sont très intéressés par mon métier. Ils se sont familiarisés avec le fond vert et les coulisses. Il y en a un qui est plus intéressé par le graphisme, l'autre par le studio." Les garçons se frayeront-ils une place dans ce domaine dans quelques années ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.