DALS : Maxime Dereymez évoque le manque d'investissement d'Arielle Dombasle

DALS :  Maxime Dereymez évoque le manque d'investissement d'Arielle Dombasle
Arielle Dombasle et Maxime Dereymez lors du photocall de présentation du jury et des nouveaux couples de Danse avec les Stars au siège de TF1 à Boulogne-Billancourt, le 28 septembre 2017.

Face à Évelyne Thomas sur Non Stop People, mercredi 21 avril 2021, Maxime Dereymez s'est plongé dans ses années Danse avec les stars en évoquant les personnalités avec lesquelles il s'est déhanché sur le parquet de l'émission. S'il garde de beaucoup de bons souvenirs, son partenariat avec Arielle Dombasle semble en revanche, lui laisser un goût amer.

Après le chant et la comédie, Arielle Dombasle s'est lancée un nouveau défi en 2017 : participer à la huitième saison de Danse avec les Stars. Aux côtés du danseur Maxime Dereymez, elle a foulé le parquet de l'émission, lors de trois primes avant d'être évincée. Pour sa dernière prestation, la compagne de Benard-Henri Levy s'est déhanchée sur le titre Ma révérence de Véronique Sanson. Une rumba qui n'a pas suffi à convaincre les membres du jury et les téléspectateurs. Une déception pour la pensionnaire des Grosses Têtes, qu'elle évoquait peu après son élimination : "J'étais désemparée à cause de la musique. Danser une rumba sur une chose comme ça, aussi désespérée..."

"C'était l'une des plus compliquées"

Si Arielle Dombasle semble mettre en cause la mauvaise association entre la danse et la musique, son partenaire, Maxime Dereymez, lui évoque une autre raison à son départ précipité : son manque d'investissement. Auprès d'Évelyne Thomas sur Non Stop People, le danseur s'est remémoré cette saison "compliquée" : "Elle ne voulait pas trop travailler. C'était très compliqué. Je pense qu'on se serait beaucoup plus amusé à se retrouver en soirée et partager des moments qu'à travailler ensemble. C'était pas son truc, elle a senti qu'elle était en difficulté et je pense qu'elle ne s'attendait pas à ça. C'était l'une des plus compliquées."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.