Accusé de viols, Gérard Louvin s'exprime pour la première fois

Accusé de viols, Gérard Louvin s'exprime pour la première fois
Portrait de Gérard Louvin, le 1er septembre 2012.

Après un seul tweet dénonçant des "affabulations", Gérard Louvin a brisé le silence auprès de Nice-Matin, samedi 13 février 2021, et s'est exprimé sur les accusations qui visent son couple. Le producteur a assuré que cette affaire était manigancée par sa soeur et son neveu.

Mardi 9 février, Le Monde publiait une enquête fracassante qui révèle que le couple de producteurs, Gérard Louvin et Daniel Moyne, aurait abusé de plusieurs hommes entre 1980 et 1990, dont des mineurs, qui racontent tous un "même scénario de prédation". Ces nouvelles plaintes pour agressions sexuelles et viols font suite aux accusations de leur neveu Olivier, des faits signalés en 2014 puis à nouveau en janvier dernier. Après un long silence, l'ancien directeur de la Star Academy avait simplement écrit un court démenti sur son compte officiel Twitter : "Des affabulations encore et encore... C'est indécent pour les vraies victimes et insupportable pour les faux coupables que nous sommes !" Depuis l'éclatement du scandale, l'homme de 74 ans n'avait pas donné d'interview. Il a décidé de s'exprimer lors d'un entretien au journal Nice-Matin. Il a affirmé que toute cette histoire ne serait qu'un coup monté par sa soeur et son neveu pour une question d'héritage.

"J'ai 74 ans, 45 ans de carrière (...) si j'étais pédophile, ça se saurait !"

"Tout ça est une cabale. Ma soeur est derrière tout ça, elle m'a écrit des horreurs. Une soeur qui a travaillé trente ans avec moi ! Lui (son neveu Olivier, ndlr) a travaillé vingt ans avec moi, il est venu en vacances tout le temps avec ses copains, ses copines, il a fait la fête, il disait à tout le monde : 'Moi je m'en fous, je suis le neveu de Gérard Louvin...' J'ai jamais eu de problème, et bizarrement, le jour où j'adopte Kevin, sans que je m'en rende compte, pour eux, il y avait tout à coup un autre héritier...", a expliqué Gérard Louvin. Pour se défendre, il a ajouté : "En réalité, je vis une horreur, je ne comprends pas ce qui m'arrive... Au départ, je ne voulais pas m'exprimer. Je me tais, je me tais, mais à force d'entendre tout ce que j'entends, j'en ai marre. On accuse Daniel Moyne, mais c'est mon nom qui est traîné dans la boue. Louvin, Louvin, Louvin... ça suffit ! Je ne suis pas un prédateur. J'ai 74 ans, 45 ans de carrière, j'ai produit six tournées de la Star Ac' avec des ados, 350 galas et 350 nuits, alors si j'étais pédophile, ça se saurait !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.