Zahia Dehar a pensé "cesser de vivre", après le scandale des Bleus en 2010

Zahia Dehar a pensé "cesser de vivre", après le scandale des Bleus en 2010
Zahia Dehar lors de l'ouverture de la 8e édition du Champs-Élysées film festival (CEFF) au Cinéma Publicis à Paris, le 18 juin 2019.

Aurélie Ngambi

À l'affiche du film "Une fille facile" à partir du 28 août 2019, Zahia Dehar a accordé une interview au Parisien, le 18 août dernier. Elle y a notamment évoqué l'affaire de prostitution qui l'a révélée aux yeux du grand public il y a 9 ans.

En 2010, Zahia Dehar devenait célèbre malgré elle à la suite de l'affaire de proxénétisme visant des joueurs de l'équipe de France de football. À l'époque, Franck Ribéry et Karim Benzema étaient en effet accusés d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec l'ancienne escort-girl, alors que celle-ci n'était âgée que de 17 ans. Après avoir été mis en examen pour "sollicitation d'une prostituée mineure", les deux footballeurs avaient été relaxés en 2014.

Depuis ce scandale, l'eau a bel et bien coulé sous les ponts : oui, la sulfureuse Franco-marocaine est désormais une étoile montante du cinéma français qui tient le rôle principal dans "Une fille facile", présenté au Festival de Cannes en mai dernier. À l'occasion de la sortie du film le 28 août prochain, la jeune femme de 27 ans est tout de même revenue sur cet épisode dans les colonnes du Parisien.

Des envies de suicide

"Cela a été un petit traumatisme", a d'abord confié l'actrice avec pudeur, avant de reconnaître avoir pensé "cesser de vivre". Et de poursuivre : "Je me disais : 'je n'ai plus d'avenir'. C'était terrible d'avoir 18 ans et déjà cette étiquette sur le front."

"Quand le nom et la photo de Zahia sont parus dans la presse, ça a été un cauchemar. Elle ne voulait plus sortir, elle se cachait", a précisé dans la foulée son ami Alexo présent lors de l'interview.

Heureusement, la belle se sent aujourd'hui beaucoup mieux et se focalise sur sa carrière professionnelle en pleine explosion. "J'aimerais continuer avec des projets qui me passionnent", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.