Yann Moix : le retrait de Léa Salamé est "grotesquissime"

Yann Moix : le retrait de Léa Salamé est "grotesquissime"
Yann Moix lors de la 37e édition du Salon du livre au parc des expositions, à la porte de Versailles à Paris, le 25 mars 2017.

Invité d'Audrey Crespo-Mara, sur LCI, le 18 mars 2019, l'écrivain et chroniqueur n'a pas mâché ses mots en évoquant le choix de Léa Salamé de mettre sa carrière entre parenthèses le temps que son compagnon fasse campagne aux Européennes.

Raphaël Glucksmann s'apprêtant à être tête de liste aux élections européennes, Léa Salamé a décidé, pour éviter tout conflit d'intérêts, de se retirer des ondes et du petit écran jusqu'à la fin du mois de mai. Une décision saluée par certains mais critiquée par d'autres, dont Yann Moix, qui l'estime "catastrophique". "Ça renvoie une image de la femme d'une soumission totale. L'homme va au charbon et elle, elle reste faire la vaisselle", a-t-il déclaré sur LCI.

Un couple qui se "melonise"

Lui qui a été chroniqueur en compagnie de Léa Salamé pendant un an dans On n'est pas couché trouve que son ancienne collègue effectue un "pseudo-sacrifice grotesquissime", et ce "pour pas grand chose". En effet, Yann Moix pense que la capacité de Raphaël Glucksmann à "faire bouger les choses (en politique) est nulle". Il ajoute : "Il ferait mieux de rester chez lui écrire ses livres."

Fidèle à lui-même, Yann Moix n'a vraiment pas fait dans la langue de bois face à Audrey Crespo-Mara. Il a en effet aussi déclaré avoir l'impression que Léa Salamé et Raphaël Glucksmann avaient "gentiment pris le melon" et "se ('melonisaient') de semaine en semaine". Et l'écrivain de conclure en s'adressant directement au couple : "Je suis désolé, les amis, je dis ce que je pense. Bienvenue au club des gens qui ont la grosse tête puisqu'il parait que je l'ai !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.