Yann Moix, bourreau de son frère ? Éditeur et amis d'enfance prennent sa défense

Yann Moix, bourreau de son frère ? Éditeur et amis d'enfance prennent sa défense
Yann Moix au 37e Salon du Livre à la Porte de Versailles à Paris, le 25 mars 2017.

Après la lettre ouverte d'Alexandre Moix, frère de Yann, publiée le 25 août 2019 par Le Parisien, l'écrivain et réalisateur a reçu plusieurs témoignages de soutien.

Dans son dernier ouvrage intitulé "Orléans", Yann Moix raconte son enfance malheureuse marquée, selon lui, par la maltraitance de son père. Des propos qui ont été qualifiés de "pure affabulation" par ce dernier, avant qu'Alexandre Moix ne vienne, dans une lettre ouverte titrée "Mon frère, ce bourreau", donner sa version des faits. "J'ai subi 20 ans durant des sévices et des humiliations d'une rare violence de sa part. Ceux-là mêmes qu'il décrit dans son roman, en les prêtant à nos parents", écrit-il notamment.

"Leur père ne battait que Yann"

Dans cette affaire, l'ex-chroniqueur de Laurent Ruquier reçoit néanmoins quelques témoignages de soutien. "Mon intime conviction, c'est qu'il y a une très grande vérité du texte de Yann Moix. Quiconque a lu ce livre sait qu'il a été écrit par un homme dont les capteurs de sensibilité ont été saturés dès l'enfance", a ainsi indiqué Olivier Nora, PDG de la maison d'édition Grasset, sur Europe 1 le 26 août.

Deux amis d'enfance ont également pris la défense de l'écrivain dans Paris Match. "Alexandre éprouve je pense un véritable ressentiment envers Yann. Que ce dernier n'ait pas été tendre avec lui, je peux le croire. Leur père ne battait que Yann, et peut-être qu'en retour, lui se vengeait. Mais je n'ai jamais assisté chez eux à pareille scène", témoigne le premier, tandis que le second se souvient des "marques violacées" laissées sur le corps de Yann Moix par les coups portés par son père.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.